La sidérurgie ancienne dans le Bas Maine (VIIIe s. av. J.-C. - XVe s. ap. J.-C.)

par Florian Sarreste

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alain Ferdière.

Soutenue le 24-11-2008

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Laboratoire Archéologie et territoires (Tours) (équipe de recherche) et de Cités Territoires Environnement et Sociétés (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Katherine Gruel.

Le jury était composé de Martial Monteil, Nadine Dieudonné-Glad.

Les rapporteurs étaient Vincent Serneels.


  • Résumé

    Le Bas Maine (département de la Mayenne, ouest de la Sarthe et sud-ouest de l’Orne) reprend les contours de la cité antique des Diablintes. Les recherches anciennes et quelques découvertes ponctuelles indiquaient ici la présence probable de zones de production sidérurgique antérieures au XVe s. et à l’apparition du haut-fourneau dans cette région. La présente étude le confirme. L’utilisation de différentes méthodes de recherche documentaire et les vérifications au sol ont permis d’enregistrer plus de 420 sites liés à la réduction directe qui forment des zones de production, dont les plus importantes se trouvent à la limite des départements de la Sarthe et de la Mayenne. En outre, la fouille d’un ferrier, les analyses archéométriques menées sur les vestiges collectés sur les sites de réduction, mais également dans les forges de la capitale diablinte, Noviodunum/Jublains, ont permis d’apporter des éléments nouveaux sur l’organisation de la production du fer durant l’époque romaine, la plus représentée dans la région, et de proposer l’existence de variations techniques au sein de la filière de réduction directe du fer.

  • Titre traduit

    Former Ironworking in Bas Maine (8th BC - XVth AD)


  • Résumé

    The “Bas Maine” composed of the county of Mayenne, western Sarthe and south-western Orne), and situated in the north-western France, takes back the outlines of the ancient diablinte civitas. Former researches and some rare discoveries indicated the presence of iron production areas preceeding the appearance of blast furnace (at the end of the 15th century) in this region. The use of different documentary research methods and field survey permit to register more than 420 iron smelting slag sites which form several iron production areas. The largest ones are located along the border of the counties of Mayenne and Sarthe. Besides, the excavation led on a slag heap and the analyses of residues collected on iron smelting sites and in the iron-making workshops of the diablinte civitas capital, Noviodunum/Jublains (Mayenne), bring new data on the organisation of iron production during the Antiquity, the best known period in the region, and allow us to propose the existence of technical variations within the bloomery process.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (834 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre de recherches historiques de l'Ouest (CERHIO). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 538/1
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.