Appropriation des Technologies de l'information et de la communication, Tic : le cas d'un projet "engageant" conduit au sein d'une institution éducative du premier degré : approche communicationnelle, "accompagnement", médiations

par Isabelle Pybourdin

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Bruno Ravaz et de Denis Gaste.

Soutenue en 2008

à Toulon .


  • Résumé

    L’organisation élargie Education Nationale, et plus particulièrement l’école élémentaire, est ici appréhendée comme terrain d’étude pour le chercheur en sciences de l’information et de la communication (Sic). La problématique questionne l’appropriation des technologies de l’information et de la communication (Tic) au sein des établissements scolaires à travers une approche communicationnelle de l’organisation. Les strates d’outils et médias éducatifs intégrés dans les classes cohabitent sans complémentarité et constituent la panoplie de l’enseignant chef d’orchestre (Moeglin, 2005). Nous posons la question de la généralisation de leur usage car nous constatons qu’il ne suffit pas d’équiper les écoles pour voir ces technologies appropriées dans les pratiques de classe. Sur le terrain, nous construisons un projet d’usage « engageant » nommé le « P’tit journ@l » et pensons son « accompagnement » autour d’une double médiation : la médiation de la communication, la médiation technique et sociale. Nous élaborons le concept de « projet engageant » en convoquant le paradigme de la communication engageante (Bernard, Joule, 2004). En considérant l’intentionnalité des acteurs, le « projet engageant » représente un changement « par le bas » (Bernard, 1997) des pratiques pédagogiques, c’est-à-dire un changement qui ne soit pas prescrit par la hiérarchie. Il permet de dépasser les contraintes d’action d’un cadre très hiérarchisé pour favoriser la coopération, la co-formation et la communication entre acteurs considérés comme autonomes et responsables. Dans les situations communicationnelles d’accompagnement entre pairs, la construction du sens passe par la situation sociale d’interaction. Les actes de parole produisent un « illocutoire organisationnel » (Gramaccia, 2001) entre acteurs qui échangent selon des pratiques de communication ordinaires et quotidiennes. Au terme de notre étude empirique, nous montrons, par une approche heuristique, que l’appropriation des Tic dans la pratique de classe relève plus d’une forme circulaire de la communication que d’une forme linéaire portant les injonctions du management.


  • Résumé

    The widened organisation, the Education Nationale, and more particularly the Primary school, has been chosen as a field study in information and communication sciences (Sic). The problem revolves around the question of the use of information and communication technologies (Tic) within schools through a communicational approach of the organisation. The ranges of educational tools and media used in classes mix without complementarity and make up the complete set of the teacher orchestrator (Moeglin, 2005). We shall raise the question of their extensive use because we have noticed that equipping schools is not enough to see these suitable technologies used in educational methods. In the field, we build a project of use called the “P’tit journ@l” and develop its “accompaniment” around a double mediation: the mediation of communication, the social and technical one. We devise the concept of “project of commitment” by setting out the paradigm of communicational commitment (Bernard Joule, 2004). By taking into account the intentionality of the actors, “the project of commitment” accounts for a “downward” shift (Bernard, 1997), of educational methods, i. E a change not prescribed by the hierarchy. It enables to go beyond the constraints of action in a highly hierarchical setting to favour cooperation, cotraining and communication between actors regarded as autonomous and responsible. In communicational situations of accompaniment between peers, the construction of the meaning goes through the social situation of interaction. The acts of speech produce “an organisational illocutoire” (Gramaccia, 2001) between actors who exchange according to common and usual communicational practises. At the final stage of our empirical study, we shall show, through a heuristic approach, that the use of Tic in educational methods is more a matter of a circular form of communication than a linear one marked by the management’s requirements.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (454, 199 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 429 - 454

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH-SCI/2008TOUL10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.