Étude des voies de biosynthèse de l'alpha-glucane et du glycogène de mycobactérium tuberculosis

par Tounkang Sambou

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Mamadou Madani Daffe et de Anne Lemassu.

Soutenue en 2008

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Glucan and glycogen biosynthesis pathways in mycobacterium tuberculosis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La tuberculose est une maladie infectieuse provoquée par Mycobacterium tuberculosis. Elle affecte entre 2 à 3 millions par an. Cette recrudescence est liée à différents facteurs parmi lesquels l'insuffisance de la protection vaccinale, une antibiothérapie de longue durée et souvent inefficace, l'apparition de souches multirésistantes. . . . Suite à la recrudescence de cette maladie, la découverte de nouveaux antituberculeux s'avère nécessaire et la biosynthèse des composés de l'enveloppe constitue des cibles privilégiées. Le glucane, homopolymère de glucoses liés en alpha(1->4) avec des branchements en position 6, est le composé majoritaire de la capsule de l'enveloppe de M. Tuberculosis. Son implication dans la pathogénie a été démontrée in vitro mais sa fonction in vivo reste inconnue. L'étude d'une telle fonction nécessite l'utilisation de mutants, donc la connaissance de sa (ses) voie(s) de biosynthèse. Du fait de la ressemblance structurale entre le glucane et le glycogène intracellulaire, nous avons, dans la première partie de cette thèse, étudié grâce à des techniques de biochimie les différences ultra-structurales entre ces deux polysaccharides chez M. Bovis BCG. Ces résultats nous ont permis de proposer un modèle de la conformation ultra-structurale du glucane et glycogène. Dans la deuxième partie de la thèse, nous avons étudié les voies de biosynthèse du glucane et glycogène chez M. Tuberculosis en utilisant comme sonde les protéines de la voie de biosynthèse du glycogène chez E. Coli. Après délétion des gènes candidats (Rv1213, Rv1212c, Rv3032 et Rv1562c), nous avons étudié la production et analysé les modifications qualitatives par mesure de rayons hydrodynamiques en DLS et de l'angle de déviation de la lumière en polarimétrie du glucane et glycogène des différentes souches. Ces résultats nous ont permis de montrer qu'aucun mutant n'est totalement déficient en glucane et/ou glycogène et que ces voies de biosynthèse étaient différentes de celle du glycogène d'E. Coli. Les étapes d'activation et d'élongation font intervenir les protéines codées par Rv1213, Rv1212c pour la biosynthèse du glucane et celles codées par Rv1213, Rv3032 pour celle du glycogène. Le branchement, étape finale de la biosynthèse est assurée par Rv1326c (GlgB) pour lors de la synthèse des deux composés. L'essentialité du gène codant cette protéine a été démontrée au cours de cette thèse. Du fait de l'essentialité de Rv1326c, nous nous sommes intéressés dans la troisième partie de ma thèse aux aspects structuraux de l'enzyme de branchement par étude en cristallographie de rayons X. Pour cela, nous avons surexprimé et produit la protéine chez E. Coli et effectué des essais en cristallogenèse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (144 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 121-142

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2008 TOU3 0359
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.