Ségrégation et différenciation des cellules à l'origine des palpes maxillaires et des antennes de la tête adulte de drosophile

par Gaëlle Lebreton

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire et cellulaire du développement

Sous la direction de David Cribbs et de Corinne Benassayag.

Soutenue en 2008

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Une question fondamentale en biologie du développement est de comprendre comment les cellules s'engagent de manière coordonnée dans une voie de différenciation pour aboutir à la formation d'un organe d'une taille, d'une forme et d'une fonction spécifique. Notre laboratoire s'intéresse à la morphogenèse de la tête de la drosophile qui se forme dans sa quasi-totalité à partir des disques imaginaux œil-antennes. Le disque d'antenne contient deux primordia, antenne et maxillaire (Mx) qui formeront les organes olfactifs de la drosophile adulte. Afin de comprendre comment ces deux groupes adjacents de cellules ségrégent et se différencient de manière distincte, nous avons engagé une étude visant à détailler les caractéristiques propres à la régionalisation et à l'identité de ce primordium. Dès le second stade larvaire, ce territoire Mx est identifiable au sein du disque d'antenne par l'expression du gène Hox Dfd dont la limite d'expression définit une séparation clonale avec le territoire antenne. Le gène Dfd joue un rôle central dans l'organisation coordonnée de la différenciation Mx mais aussi dans l'adhésion cellulaire. Cette fonction cellulaire inattendue de Dfd participe à la formation de la frontière Ant/Mx ayant probablement des propriétés organisatrices du tissu Mx. Par ailleurs, nous avons montré que la régionalisation de ce primordium met en jeu une cascade génique relativement similaire à celle de l'antenne mais dont les différentes étapes sont chronologiquement distinctes. Dans ce tissu, les signaux de position Wg et Dpp sont activés de manière asynchrone, l'activation de Wg étant concomitante à l'entrée en pupaison. Cette activation décalée de Wg dans le temps est fondamentale à l'entrée des cellules dans un programme de différenciation Mx puisque l'activation prématurée de ce morphogène entraîne la mise en route d'un programme de différenciation antenne. . .

  • Titre traduit

    Segregation and differentiation of the two adult drosophila olfactory appendages : antennae and maxillary palps


  • Résumé

    One essential question in developmental biology is how cells adopt a differentiation pathway to give an organ with a specific size, shape and function. Our laboratory study morphogenesis of the drosophila melanogaster adult head which derives essentially from the eye-antenna imaginal disc. The antennal portion of this disc contains the antennal and the maxillary primordia giving rise the two olfactory organs of the adult head. In order to understand how these two adjacent groups of cell segregate and differentiate in distinct but related organs, we described the genetic program involved in regionalisation and differentiation of the maxillary primordium compared to the antennal one. In the second instar larvae, the Mx territory is detectable within the antennal disc by expression of the Hox gene Deformed (Dfd) which is concomitant with establishment of a clonal restriction between Mx and antennal fields. Dfd acts as a local organizer at the Ant-Mx boundary involved in Mx differentiation and shows functions in cells affinities. The genetic program leading to maxillary regionalisation and identity is very similar to the antennal one, but is distinguished primarily by delayed prepupal expression of the ventral morphogen Wingless (Wg). We find that precociously expressing Wg in the larval maxillary field suffices to transform it toward antennal identity, whereas overexpressing Wg later in prepupae does not. These results thus indicate that temporal regulation of Wg is decisive to distinguishing maxillary and antennal organs. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (295 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 278-294

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2008TOU30297
  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Thèse en ligne
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.