Valeur prédictive des anomalies d'imagerie tensorielle de diffusion détectées dans la substance blanche apparemment normale et la substance grise de patients atteints de sclérose en plaques

par Eliane Graulieres

Thèse de doctorat en Radiophysique et imagerie médicales

Sous la direction de Isabelle Berry et de Michel Clanet.

Soutenue en 2008

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Jusqu'ici, l'IRMc a montré ses limites quant au suivi de la sclérose en plaques (SEP) en ne retrouvant pas de corrélation entre la charge lésionnelle visible sur les images IRM et le score clinique EDSS définissant la gravité du handicap d'un patient atteint de SEP. L'imagerie tensorielle de diffusion (ITD), en quantifiant la diffusion moyenne de l'eau et le degré d'anisotropie des tissus caractérisé par la fraction d'anisotropie dans le système nerveux central, apporte des informations in vivo sur les modifications physiopathologiques de la SEP. Mais jusqu'à présent, aucun marqueur ne permet de prévoir avec certitude l'évolution de la pathologie. Ainsi, des marqueurs robustes qui décriraient le processus de la maladie sans conteste afin d'améliorer la compréhension physiopathologique de la SEP et d'établir un pronostic seraient d'utilité. L'objectif de cette thèse a été de mener une étude par ITD dans la SBAN et la SG de patients atteints de SEP de forme rémittente en employant de nouveaux indices mathématiques : le Skewness (S) et le Kurtosis (K) et d'en comparer l'intérêt par rapport aux quantifications d'histogrammes habituellement utilisés position du pic et hauteur du pic. D'un point de vue méthodologique, les résultats d'une première étude à court terme : 3 mois ont montré que l'indice S reflèterait une dégradation significative de la SG sur cette courte période alors qu'aucune évolution clinique n'est mesurable. Un groupe de volontaires sains n'a pas montré de telles modifications. . .

  • Titre traduit

    Predictive value of DTI abnormalities detected in NAWM and GM of patients with multiple sclerosis


  • Résumé

    Until now, cMRI have shown limitations about the management of multiple sclerosis (MS) because there is not correlation between lesion load visible on MRI images and clinical score EDSS that defines the severity of handicap of a patient with multiple sclerosis. The diffusion tensor imaging (DTI), by quantifying mean diffusivity of water and the degree of anisotropy of tissues characterized by fractional anisotropy in the central nervous system, gives in vivo information about physiopathological modifications of MS. But to this day, no marker can predict with certitude the evolution of pathology. Hence, robust markers that may surely describe the disease process are needed in order to improve the physiopathological comprehension of MS and establish a prognostic. The objective of this thesis was to realise a DTI study in NAWM and GM of patients with remitting-relapsing multiple sclerosis by using new mathematic indices: the Skewness (S) and the Kurtosis (K) and compare them with usual histograms quantifications: peak position and peak height. From a methodological point of view, the results of a first short term study: 3 months have shown that whereas there was not clinical evolution, the S index may reflect a significant alteration of GM over this short period. A group of healthy subjects did not show such modifications. The modifications of S, if the clinical evolution was confirmed, may be a marker of the disease evolution before repercussion on clinical score EDSS. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (203 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 140-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2008TOU30171
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.