La gestion d'effet : une méthode de filtrage pour les environnements virtuels répartis

par Souad El Merhebi

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean-Pierre Jessel.

Soutenue en 2008

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Les environnements virtuels distribués (EVDs) sont destinés à fournir à leurs utilisateurs une expérience immersive au sein d'un environnement virtuel partagé. Pour cette raison, les EVDs essaient d'apporter aux différents participants des vues cohérentes du monde partagé. Ceci nécessite un échange intense de messages en particulier pour les EVDs fortement peuplés. Cet important échange de messages consomme beaucoup de ressources de calcul et réseau, ce qui ralentit le système et limite l'interactivité. Ainsi, la cohérence, l'interactivité et le passage à l'échelle sont trois besoins primordiales pour les EVDs. Par contre, ces besoins sont contradictoires : le besoin de cohérence requiert un échange plus important de messages alors que ceux d'interactivité et de passage à l'échelle demandent de diminuer au minimum ces échanges. Pour gérer l'échange de messages d'une manière intelligente, les systèmes d'EVDs utilisent des méthodes de filtrage différentes. Parmi ces méthodes, les méthodes de gestion d'intérêt filtrent les messages en se basant sur les intérêts des utilisateurs dans le monde. Dans ce document, nous présentons notre méthode de gestion d'intérêt, la gestion d'effet. Cette méthode exprime les intérêts et les manifestations des participants dans les différents média à travers les zones de conscience et d'effet. Lorsque la zone de conscience d'un participant chevauche la zone d'effet d'un autre dans un média, le premier devient conscient du second dans ce média. De plus, pour un passage à l'échelle continu, la gestion d'effet a été développée au sein d'une architecture client/multi-serveurs qui gère les intérêts des participants à travers les serveurs. . .

  • Titre traduit

    Effect management : a filtering technique for distributed virtual environments


  • Résumé

    Distributed virtual environments (DVEs) are intended to provide an immersive experience to their users within a shared virtual environment. For this purpose, DVEs try to supply participants with coherent views of the shared world. This requires a heavy message exchange between participants especially with the increasing popularity of massively multiplayer DVEs. This heavy message exchange consumes a lot of processing power and bandwidth, slowing down the system and limiting interactivity. Indeed, coherence, interactivity and scalability are basic requirements of DVEs. However, these requirements are conflicting because coherence requires the more important exchange of messages that we can have while interactivity and scalability demand to decrease this exchange to minimum. For this reason, the management of message exchange is essential for distributed virtual environments. To manage message exchange in an intelligent way, DVE systems use various filtering techniques. Among them, interest management techniques filter messages according to users' interests in the world. In this document, we present our interest management technique, the effect management. This technique expresses the interests and manifestations of participants in various media through conscience and effect zones. When the conscience zone of a participant collides the effect zone of another participant in a given medium, the first one becomes conscious of the second. ). . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 167-173

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2008TOU30047
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.