Etude des mécanismes d'action des strigolactones sur les champignons endomycorhiziens à arbuscules

par Arnaud Besserer

Thèse de doctorat en Biosciences végétales

Sous la direction de Christophe Roux et de Nathalie Séjalon-Delmas.

Soutenue en 2008

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Study of the effects of strigolactones on arbuscular endomycorrhizal fungi.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La symbiose mycorhizienne à arbuscules (MA) est une interaction entre des champignons du sol et les racines des plantes. Les champignons MA sont des symbiontes obligatoires. Leurs spores peuvent germer spontanément mais leur croissance reste limitée en absence d'une plante hôte. La perception de l'hôte se fait via les exsudats racinaires et induit chez le champignon une ramification intense de ses hyphes appelée "branching", marquant le début de la phase présymbiotique. Les molécules actives présentes dans les exsudats racinaires et responsables de cette perception étaient inconnues jusqu'à ce que nous mettions en évidence la présence d'une strigolactone dans une fraction active d'exsudats racinaires de Sorgho. Les strigolactones étaient jusqu'à présent connues pour leur capacité à induire la germination des graines de plantes parasites des genres Striga et Orobanche. Nous avons montré que la sorgolactone, une strigolactone naturelle, ainsi que le GR24 (un analogue de synthèse), étaient capables d'induire le "branching" et la croissance globale des champignons MA à des concentrations extrêmement faibles (10-11 à 10-13 M). Le métabolisme mitochondrial du champignon (biosynthèse de NADH et d'ATP, respiration cellulaire) ainsi qu'une profonde réorganisation du mitochondriome sont activés après 10 à 60 min. Le "branching" qui n'apparaît qu'au bout de 24h ne semble pas dépendre d'une régulation transcriptionnelle. Celle-ci n'est visible que de manière tardive et transitoire et s'accompagne d'une augmentation de l'activité mitotique. Les résultats acquis lors de ces travaux placent les mitochondries au centre des mécanismes de stimulation cellulaire par les strigolactones.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (270 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 209-249

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2008TOU30022
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.