Etude de la tolérance périphérique aux antigènes du soi dans un modèle de souris transgénique

par Fay Magnusson

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Roland Liblau et de Khashayarsha Khazaie.

Soutenue en 2008

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Study of peripheral self-tolerance mechanisms in transgenic mouse models


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le système immunitaire joue un rôle important dans le maintien de l'intégrité du corps humain puisqu'il le protège contre diverses infections virales et bacteriennes, tout en lui attribuant tolérance envers les antigènes du soi. Plusieurs mécanismes de tolérance au soi nous protègent des maladies auto-immunes. Dans le contexte de la tolérance périphérique et à l'aide de modèles murins transgéniques, nous avons étudié le rôle de la délétion via présentation directe d'antigènes par les cellules stromales de ganglions lymphatiques, dans les maladies inflammatoires de l'intestin causées par les lymphocytes T CD4 ou CD8. Nous avons également etudié la génération thymique de cellules T régulatrices (Tregs) spécifiques d'un néo-antigène du soi, et le mécanisme de la suppression des Tregs par comparaison de puces à ADN provenant de lymphocytes T CD8 régulés ou non par des Tregs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 177-197

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2008TOU30012
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.