Les violences sexuelles sur les mineurs au Rwanda

par Marie Ignatiana Mukarusanga

Thèse de doctorat en Psychopathologie

Sous la direction de Henri Sztulman.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Le génocide est l’aboutissement d’une tragédie qui s’échafaude sur nombre de précurseurs tels que les stéréotypes, la déshumanisation des victimes, la banalisation du crime ainsi que la distorsion systématique des éléments historiques et culturels. La planification des tueries massives a pour objectif l’annihilation de toute notion d’altérité et d’empathie chez les bourreaux. Après les faits, les blessures traumatiques sont le lot quotidien des victimes et des bourreaux. Notre étude cherche à savoir dans quelle mesure les violences sexuelles sur les mineurs au Rwanda sont inhérentes à la déstructuration de la société et à la perte des normes liées au génocide des Tutsi au Rwanda en 1994. Les résultats de notre étude, qui s’est beaucoup concentrée sur l’histoire d’un peuple pour aborder ensuite l’histoire du vécu des cas étudiés, montrent un dysfonctionnement psychosocial lié aux conséquences de perte de repères familiaux, communautaires et sociaux. Les éléments culturels (chansons et danse rwandaises) ont facilité les groupes de parole et ont orienté l’approche thérapeutique.

  • Titre traduit

    Sexual violence against minors in Rwanda


  • Résumé

    Genocide is the culmination of a tragedy which builds on numerous processes such as stereotyping, dehumanization of the victims, trivialization of crime as well as the systematic distortion of elements of history and culture. The planning of massive human slaughter aims at annihilating future generations of the victims’ group and subsequent sympathy for the cause of the victims. As a consequence both perpetrators and survivors carry lingering trauma. Therefore, our research seeks to investigate how sexual violence against minors stands as a consequence of the collapse of values and the degradation of social norms resulting from the 1994 genocide of Tutsis in Rwanda. Hence, our study highlights the psychosocial malfunction resulting from the erosion of family, community and national values. Cultural elements (songs and dance) have added flavour to the research and guided the therapeutic approach.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (302 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 268-273. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.