Étude empirique de l'interaction multimodale mobile en situation naturelle

par Guillaume Calvet-Inglada

Thèse de doctorat en Ergonomie cognitive

Sous la direction de Bernard Pavard.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    L‘ubiquité des dispositifs interactifs mobiles dans les sphères professionnelles, culturelles et domestiques constitue une occasion d'ouverture de nouveaux champs de recherche dans le domaine de l'étude des usages individuels et coopératifs des Nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTICs). Les technologies mobiles amènent notamment à renouveler les points de vue sur des questions telles que, les problèmes d'utilisabilité spécifiques posés par la mobilité, les méthodes et les dispositifs de recueil de données, la question de l'identification des facteurs contextuels pertinents pour la conception de systèmes mobiles, la superposition des espaces d'interaction. De ce point de vue, nous posons que la mobilité constitue un nouveau paradigme d'interaction, générateur potentiel de variations contextuelles riches, pour lequel les styles d'interaction classiques basés sur la manipulation directe ne sont pas forcément les plus appropriés. L'objectif de cette thèse est de documenter empiriquement la question de l'usage de dispositifs multimodaux en mobilité, de produire des éléments permettant de poser les bases d'un modèle de l'usage de dispositifs multimodaux en mobilité, et de fournir un ensemble de principes de recommandations pour la conception. Dans un premier temps nous présentons une analyse critique de la littérature sur les questions relatives à la multimodalité, la mobilité et le Context Aware Computing (CAC). Nous définissons ensuite une méthode générale pour l'étude de l'usage de technologies multimodales en mobilité dans des situations écologiquement valides. Cette méthode, qui repose sur un dispositif d'enregistrement de données en situation et sur le recueil de verbalisations consécutives à l'activité assisté par les traces, est appliquée à une situation de jeu collaboratif en mobilité dans le contexte de la plateforme des usages LUTIN en situation naturelle (Cité des Sciences et de l'Industrie). Dans un premier temps, nous présentons des résultats essentiellement quantitatifs qui permettent de décrire un ensemble d'usages des modalite��s, et d'examiner l'influence d'un certain nombre de facteurs contextuels (internes ou externes) sur les choix d'usage de ces modalités (contexte physique, social ou encore l'historique de l'interaction). Nous examinons également la relation existant entre le choix d'une modalité et son impact sur les ressources attentionnelles lors d'une interaction en mobilité. Tout au long de la présentation de ces résultats, une analyse plus fine de données qualitatives telles que les verbalisations des utilisateurs ou l'examen de chroniques d'activités, permet d‗expliquer en partie ces choix d'usages mais également d'identifier de nouveaux facteurs potentiellement explicatifs. Nous utilisons ensuite ces résultats pour proposer une ébauche de modélisation ainsi qu'un ensemble de recommandations pour la conception d'interfaces multimodales mobiles.

  • Titre traduit

    Empirical study of mobile multimodal interaction in natural situation


  • Résumé

    Ubiquity of mobile interactive devices either in professional, cultural or domestic domain constitutes a new research perspective to both individual and cooperative usage of new communication technologies. Mobile technologies rise, among others, new questioning about mobile usability specific issues, adapted methodologies and field data collection, identification of relevant contextual factors for mobile systems design, superimposition of interaction spaces. We believe that mobility is a new interaction paradigm carrying potential contextual variations, preventing traditional direct manipulation from being the most appropriate interaction style without serious adaptation because it currently requires a high level of visual attention. In this PhD, we first present a review of current knowledge concerning Context Aware Computing (CAC) as well as mobile and multimodal interaction. We then present an empirical study of a mobile multimodal application in the context of a situated collaborative quiz-answering task. Based on quantitative and qualitative results, our research first describes global and individual usage of the available modalities (tactile and vocal). In a second time, we study the influence of some identified internal and external contextual factors on the modalities selection,. For instance, we examinate the impact of factors such as noise context, social context or history of the interaction on the modalities usage. A third part of our results highlights the relation between users choice of a modality depending on the attentional resources required by the mobile interaction. All along the quantitative results, an extensive analysis of qualitative data such as user's verbalisation during self confrontation sessions, or activity chronicles examination, allowed us to argue and explain some modality choices and helped us identify some new factors taken into account by the users. Finally, we use these results to propose some models for mobile multimodal applications, as well as some criteria and recommendations for their design.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (279 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 266-272

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.