Le baroquisme des films d'Emir Kusturica

par Peggy Saule

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de Guy Chapouillié.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Y aurait-il connivence entre les formes esthétiques du Baroque du XVIIème-XVIIIème siècle et le cinéma de Kusturica ? Tel est mon postulat de départ. Et pourtant, comment envisager une telle mise en perspective sans créer d'anachronismes ? L'analyse des formes du Baroque historique permettra d'établir une définition de ce que j'entends par « baroquisme » c'est-à-dire l'essence du Baroque qui s'expatrie dans le cinéma de Kusturica. En effet, le baroquisme de Kusturica exploite les caractères du Baroque historique : surcharge ornementative, bariolage des couleurs, entrecroisement presque illimité des courbes du dessin, voltes et contrevoltes, nœuds dans les corps et dans les décors. Mais le baroquisme de Kusturica de��borde largement la sphère esthétique imaginée au XVIIIème siècle. Si Kusturica reste fidèle au principe baroque qui considère la réalité comme changeante et imparfaite, c'est pour mieux suivre l'individu dans toutes ses métamorphoses corporelles imparfaites : de son propre anéantissement (dégradation physique, ivresse, suicide) jusqu'à sa remontée vers la vie, son envol vers le plaisir et la volupté.

  • Titre traduit

    The baroquism in the films of Emir Kusturica


  • Résumé

    Could there be a connivance between the aesthetic form of the 17th / 18th century baroque style and the cinema of Kusturica ? This is my postulate from the beginning and yet how can one contemplate such a view without creating anachronism ? The analysis of the forms found in historical Baroque will enable us to establish a definition of what I understand by “ baroquism” i. E. The essence of Baroque expatriates into the cinema of Kusturica. Indeed the baroquism of Kusturica uses characters from the historical Baroque : over-ornateness, mixture of colours, criss-crossing almost boundless of the curves of the drawing, swirls and whirls, knotting in bodies and the decor. But the baroquism of Kusturica extends beyond the aesthetic sphere as imagined in the 18th century. If Kusturica stays true to the baroque principle that consider reality as changing and imperfect, this enables us to follow the individual in his imperfect body metamorphosis of his own destruction (physical deterioration, drunkenness, suicide) until his return towards life, his flight towards pleasure and voluptuousness.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (295 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 281-286

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.