Construction identitaire nationale et représentations de l'indien : le discours des manuels scolaires du Chili (1833-1925)

par Chloé Schurdevin-Blaise

Thèse de doctorat en Études sur l'Amérique latine

Sous la direction de Rodolfo Ramón de Roux.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette thèse prétend interroger les relations existant entre le processus chilien de construction identitaire et les représentations de l'Indien à travers l'étude des discours de manuels scolaires d'histoire, de géographie et de lecture. Notre période d'étude s'ouvre avec la Constitution de 1833 et la reconnaissance de la responsabilité de l'État dans le développement de l'éducation primaire publique et se referme avec la Constitution de 1925 instituant le caractère obligatoire de l'école primaire. Durant cette période de presque un siècle, les élites se sont évertuées à élaborer et a�� transmettre aux futurs citoyens un certain nombre de valeurs et de mythes nationaux autour desquels devait se construire le sentiment national. Nous cherchons à comprendre la façon dont l'image de l'Indien a été instrumentalisée dans ce processus et a pu être successivement ou simultanément revendiquée, tenue à distance ou passée sous silence, en fonction des époques, des convictions politiques et des intérêts des élites. Nous débutons ce travail par la définition d'un certain nombre de concepts autour desquels se construit notre pensée. Après une seconde partie plus méthodologique qui nous permet de dresser un état de la question, de définir notre problématique et notre corpus, notre regard se tourne vers les manuels. L'analyse quantitative puis qualitative de nos sources nous permet, entre autres, d'élaborer une périodisation des représentations de l'Indien véhiculées par les manuels. Enfin, nous replaçons ces discours dans le contexte historique national et proposons une interprétation du rapport si particulier entre identité chilienne et indianité décelé dans nos sources.

  • Titre traduit

    National identity construction and representations of indigenous peoples : the discourse of Chilean school textbooks (1833-1925)


  • Résumé

    The present thesis examines connections between the construction of national identity in Chile and representations of indigenous peoples in school textbooks in history, geography and reading. The period we study begins with the Constitution of 1833 and the recognition of the state's responsibility for the development of public primary education. It ends with the Constitution of 1925, which established compulsory primary education. For nearly a century, the elites tried to elaborate and transmit national values and myths to students through which they would develop nationalist sentiment. We create an understanding of how the perception of indigenous peoples was instrumentalized in that process and –successively or simultaneously- reivindicated, distanced or silenced, depending on periods, political convictions and elite interests. We begin our study by defining the main concepts of our research. The second part is more methodological: it deals with historiography, problematic and sources. Then we will analyze the documents in a quantitative and qualitative way in order to propose a periodization for the representations of indigenous peoples conveyed by textbooks. Finally we place the discourses in a national historical context and interpret the link between Chilean identity and indianity revealed in our sources.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (414, 172 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 355-410. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.