Transgression et sublime dans les œuvres narratives de Georges Bataille et de Jean Genet

par Léonie Clara Bisse Oyono

Thèse de doctorat en Lettres modernes, section littérature française

Sous la direction de Patrick Marot.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .

  • Titre traduit

    Transgression and sublime in the narrative works of Georges Bataille and Jean Genet


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L’œuvre de Georges Bataille comporte plusieurs points communs avec celle de Jean Genet. En 2008, le nom de ces auteurs fait d’ailleurs encore peur à certains, tant il est devenu synonyme de littérature scandaleuse et de provocation. Les deux écrivains ont en effet cherché à bousculer leurs lecteurs par leur langue, crue et directe, et leurs sujets, sulfureux et provocants. Nombre de leurs textes ont ainsi été publiés sous le manteau et ont mis beaucoup de temps avant d’être rendus accessibles au grand public. Bataille et Genet se rejoignent également dans leur volonté de subvertir la littérature traditionnelle en s’affranchissant des pesanteurs de la morale commune. Leurs œuvres respectives, atypiques, sont un défi à toutes les limites, et Bataille aussi bien que Genet ne reculent pas devant l’excès. La mort, le sexe, la violence emplissent leurs livres, comme en témoignent maintes pages de Ma mère, Histoire de l’œil, Journal du voleur ou Notre-Dame-des-Fleurs. Tous deux exaltent le corps, jusque dans ses plus triviales manifestations, et se plaisent à parler sans détours de ce qu’il est convenu de cacher et de taire : inceste, viol, ordure, humeurs, excréments. . . Mais pour autant, ces écrivains ne sont pas des pornographes racoleurs, contrairement à ce que leurs détracteurs ont coutume d’affirmer. Ils développent à l’opposé une forme d’éthique originale et personnelle qui peut être rapprochée du sublime tel que le traité attribué à Longin le définissait. Leur travail stylistique montre en outre leurs hautes ambitions esthétiques. La langue de Bataille, comme celle de Genet, est le fruit d’une élaboration formelle qui rend leur lecture passionnante, mais aussi parfois difficile. L’attention croissante du grand public et des chercheurs pour leurs livres depuis vingt ou trente ans démontre en tout cas l’importance de Bataille et de Genet dans la littérature du XXe siècle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (295 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 270-290. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.