Empan perceptif en lecture et en recherche d'information dans un texte : influence des signaux visuels

par Fabrice Cauchard

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Jean-Marie Cellier.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette thèse examine l’influence des signaux visuels (e. G. Titres, marques de paragraphe) sur l’empan perceptif en lecture et en recherche d’information dans un texte. L’empan perceptif se définit comme la région du champ visuel autour du point de fixation à l’intérieur de laquelle de l’information utile est extraite. Il est communément admis que la taille de cet empan est très limitée : il ne s’étendrait pas, verticalement, au-delà de la ligne fixée en lecture et au-delà de deux lignes supplémentaires dans une tâche de recherche. L’hypothèse centrale à l’origine de cette thèse est que l’empan perceptif peut s’étendre au-delà des régions antérieurement définies lorsque le texte contient des signaux visuels. Trois expériences utilisant la technique de la fenêtre mobile ont été menées pour tester cette hypothèse. Dans les trois expériences, des textes expositifs contenant des signaux visuels ont été présentés soit en plein écran, soit à travers une fenêtre mobile (continuellement centrée sur les points de fixation) au-delà de laquelle le texte disparaissait. Cette fenêtre mobile n’avait pas de limite horizontale et était assez haute (3° d’angle visuel) pour contenir deux ou trois lignes supplémentaires en plus de la ligne fixée. Dans les deux premières expériences, les participants devaient lire les textes pour en rappeler le contenu. Dans la troisième expérience, les participants devaient chercher dans le texte la réponse à des questions spécifiques. Dans les trois expériences, on observe une perturbation de l’activité en présence de la fenêtre. Dans la première expérience, cette perturbation se traduit par une diminution des temps de relecture et par un rappel plus faible des thèmes du texte. Dans la deuxième expérience, on observe une diminution des temps de relecture, un ralentissement général du rythme de lecture, et un rappel plus faible de l’organisation hiérarchique des thèmes. Dans la troisième, on observe un ralentissement général de l’activité de recherche d’information. Ces résultats suggèrent que de l’information relative aux signaux visuels peut être perçue au-delà des régions antérieurement définies. Une nouvelle notion théorique, l’empan typographique, est proposée sur la base de ces résultats. Cet empan, d’une taille plus importante que l’empan perceptif traditionnellement délimité pour la perception des lettres et des mots, comprendrait toutes les informations typographiques perçues autour du point de fixation et utiles à l’activité (e. G. Lecture, recherche d’information).

  • Titre traduit

    Perceptual span in reading and text search : effect of visual signals


  • Résumé

    This research investigates the effect of visual signals (e. G. Headings, paragraph marks) on the perceptual span in reading and text search. The perceptual span refers to the region around a fixation point from which useful information can be obtained. It is commonly assumed that the size of the span is very limited: it does not extend vertically beyond the fixated line in reading and beyond two lines in addition to the fixated line in text search. The main hypothesis of the doctoral dissertation is that the perceptual span can extend beyond the previously delimited regions when the text contains visual signals. Three experiments using the gaze-contingent window technique were carried out in order to test this hypothesis. In the three experiments, expository texts containing visual signals were presented either in full screen or through a gaze-contingent window (continually centred on the fixation points) beyond which the text disappeared. The gaze-contingent window had no horizontal limits and was wide enough (3° of visual angle) to contain two or three lines in addition to the fixated line. In the first and second experiments, the participants had to read the text in order to provide a written recall afterwards. In the third experiment, the participants had to search the text to find answers to specific questions. In all three experiments, we observed that the activity was disturbed in the presence of the gaze-contingent window. In the first experiment, the window decreased the rereading times and impaired the recall of the text topics. In the second experiment, the window decreased the rereading times, slowed down the overall reading rate, and impaired the recall of the hierarchical organisation of the text topics. In the third experiment, the window increased the overall time spent searching the text. This suggests that some information related to the visual signals can be perceived beyond the previously defined regions. A new theoretical concept, the text layout span, is proposed on the basis of these results. This span, wider than the perceptual span traditionally delimited for word and letter identification, would include all the typographical information perceived around the fixation point and useful for the activity (e. G. Reading, text search).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 102-115

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.