La fabrique de l'aymarité : constructions intellectuelles et pratiques sociales contemporaines en Bolivie

par Verushka Mariela Alvizuri Palenque

Thèse de doctorat en Études sur l'Amérique latine

Sous la direction de Richard Marin.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Au cœur de mon étude, j'ai placé le concept central d'aymarité entendu comme expression d'une construction intellectuelle sur l'Indien aymara de Bolivie. Toutefois, ce n'est pas le stéréotype ethnographique qui m'intéresse au premier chef mais bien l'acteur social qui contribue à l'élaboration de l'identité aymara. Ce faisant, je suis amenée à esquisser une histoire culturelle des intellectuels engagés dans la promotion de l'aymarité, à étudier les ressorts inspirant cette action militante et à démystifier le concept en restituant la fabrique de cette puissante représentation sociale. Dans la rhétorique nationale, l'aymarité incarne la «figure nationale de l'Indien». Elle est la matière première du chercheur intéressé par l'indianité bolivienne. Le sens de l'aymarité dépend beaucoup des appareils conceptuels privilégiés : biologisation, décolonisation, ethnicisation … Produit culturellement complexe l'aymarité s'élabore à partir d'un savoir universitaire international, légitimé par des intellectuels dotés des ressources matérielles ou symboliques. Ce matériau est ensuite réinterprété et adapté par les intellectuels boliviens proclamés «indianistes» ou «activistes aymaras» qui engagent leur identité sociale comme preuve empirique du caractère tangible de l'aymarité.

  • Titre traduit

    Aymaraness factory : intellectual constructions and social practices in contemporary Bolivia


  • Résumé

    The central concept of this work is Aymaraness as an intellectual construction about Aymara Indians of Bolivia. Of particular interest are those intellectuals involved in fomenting the construction of Aymara identity. This work develops a cultural history of intellectuals involved in fomenting the construction of Aymara identity, with the purpose of understanding their motivations. Fundamental to this research is the demystification of Aymaraness at several levels. First studying the rhetoric of Bolivian identity and the central role Aymara Indians play in their discourse of Bolivian identity. Second, understanding the role of researchers who use Aymaraness as their raw research material, and exploring some of their theories to understand how these constructions acquire legitimization. Third, identifying and understanding some Bolivian activist scholars who use their own identity as a material fact of Aymaraness.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Armand Colin à Paris

Le savant, le militant et l'Aymara : histoire d'une construction identitaire en Bolivie (1952-2006)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (585 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 526-569

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Armand Colin à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le savant, le militant et l'Aymara : histoire d'une construction identitaire en Bolivie (1952-2006)
  • Dans la collection : Armand Colin / Recherches
  • Détails : 1 vol. (301 p.)
  • ISBN : 978-2-200-27724-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 267-[279]. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.