La sorcière, la sainte et l'illuminée : les pouvoirs féminins en Espagne à travers les procès (1529-1655)

par Anny Cánovas

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Michel Moner et de Claude Chauchadis.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Au Siècle d’Or, la sorcière, la sainte et l'illuminée renvoient à des représentations culturelles, religieuses et politiques différentes. Mais les qualificatifs de sorcière, sainte ou illuminée sont aussi le résultat de procès pour ou contre des femmes dont la nature des pouvoirs relève du regard que la société et la justice de l’Église portent sur elles et sur leur relation au surnaturel. Lorsqu'il ne s'agit plus des propriétés régissant les modèles, mais des femmes « réelles » soumises à des juridictions différentes, la question d'une délimitation entre un pouvoir féminin condamnable ou vénérable implique les représentations sur les attitudes et l'agir des femmes. Cette thèse a pour objectif d'effectuer une analyse comparative entre ces trois figures féminines à partir d'une étude de cas. Elle vise à déterminer sur quels critères un comportement féminin peut être jugé négativement ou positivement d'après les acteurs présents dans les procès : autorité juridique, témoins, femmes en procès. La première partie de l'étude s'attache à relever les caractéristiques officielles qui prédéterminent la reconnaissance de chaque type féminin dans le cadre de la procédure. En prenant appui sur les procès féminins étudiés, la deuxième partie de ce travail ouvre la réflexion sur les points prétendument décisifs qui conditionnent les critères de chaque figure. Les réflexions qui émergent de ce deuxième temps nous permettent d'étendre le champ de la recherche à la confrontation des discours des énonciateurs présents dans les procès. Il s'agit de savoir si l'on peut observer des points significatifs sur ce qui fait qu'une femme est soit condamnée, soit vénérée.

  • Titre traduit

    The witch, the saint and the enlightened : the feminine powers in Spain based upon the trials(1529-1655)


  • Résumé

    Over the Golden Age the witch, the saint and the enlightened take us back to different cultural religious and political portrayals. But being called a witch, a saint or an enlightened is also the results of trials in favour or against women. Their powers depended on the consideration society and the Church granted them in their dealing with the supernatural. The characteristics which are used to define the different types may change according to the various jurisdictions. The way women were considered good or evil during the trials determined their day to day behaviour and their interactions with others. The object of this thesis is to make a comparative analysis between those three illustrations based on case studies. Its aim is to determine the criteria which made a feminine behaviour be judged negatively or positively according to the people involved in the trials: legal authorities, witnesses and the defendants. Thus the first part of the study endeavours to highlight the official characteristics that predetermined and acknowledged each feminine type. In the second part the argument based on the women's trials under study will open the debate on the so called conclusive points that conditioned the criteria for each type. Throughout this part we will pay close attention to the way women connected to the supernatural were perceived in their location and social environment. The thoughts emerging from this second part will then allow us to extend the fields of research onto the comparison between the various speakers taking part in the trials. We need to find out whether significant points can be observed regarding what made a woman guilty or revered.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (566 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 513-553. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.