Recherche comparative sur les représentations sociales des démocraties libérales à travers l'éducation civique, juridique et sociale : chez les élèves de France, d'Argentine, d'Uruguay et du Guatémala

par Bernard Réglat

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Michel Bataille.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette recherche a pour objet d’analyser et de comparer comment des élèves de France, d’Argentine, d’Uruguay et du Guatemala, se représentent les droits de l’homme et du citoyen, les droits des enfants, leurs propres droits mais aussi leurs devoirs. Le champ privilégié de cette étude est l’éducation civique à l’école. Comment, dans cette enceinte, des enseignants qui ont connu, lors de leur enfance ou de leur vie professionnelle, une rupture de représentation idéologique, ont pu, ou peuvent, éduquer leurs élèves aux principes civiques, juridiques et sociaux d’une démocratie libérale ? Le problème posé est d’apprécier : Est-ce que l’école est ou devient un milieu de vie stimulant qui incite à la prise d’initiative, où chacun peut développer sa créativité, son esprit critique, tout en acquérant des savoirs ? Ou bien : Est-ce que l’école, prise dans l’idéologie dominante de l’économie de marché, se transforme en une machine à produire de la main-d’œuvre compétitive où l’élève devient, en conséquence, l’otage de cette logique, par une pédagogie cognitive intensive, laissant peu de place à l’éducation de la citoyenneté ? On peut en tirer la conclusion que c’est par une actualisation de l’enseignement des valeurs de la laïcité et de la démocratie, dispensé dans les collèges et les lycées, mais aussi dans les associations de quartier, dans les entreprises, dans les universités populaires que peuvent se forger les écoles solidaires de demain. Ces enseignements devraient permettre aux futurs citoyens de bénéficier de leurs droits fondamentaux dans des démocraties libérées de l’emprise économique néo-libérale mondialisée.


  • Résumé

    This search has for object to analyze and to compare how pupils of France, Argentina, Uruguay and Guatemala, represent themselves the human and citizens rights, children rights, their own rights but also their duties. The privileged field of this study is the civics at school. How, in this environment, teachers who knew, during their childhood or during their professional life, a break of ideological representation, were able, or are able, to educate their pupils in the civic, legal and social principles of a liberal democracy ? The problematic is to appreciate : Is the school becoming a stimulating environment of life which incites to take initiative where eachone can develop his creativity and cultivate its critical and civic mind, while acquiring knowledges ? Either : Is the school, widely influenced by the market economy, transformed into a machine to produce competitive manpower, where the pupil becomes, as a consequence, the hostage of this logic, by an extensive cognitive pedagogy, leaving little place to citizenship education? We can draw the conclusion that, by updating education of secularism and democracy values, that schools and secondary schools distribue, but also in the district associations, in the companies, in the popular universities can be built up the solidar schools of tomorrow. These educations should allow the future citizens to benefit from their fundamental and social rights in democracies that are released from the globalized neo-liberal economic influence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (428, 236 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 409-422

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.