Localisation passive instantanée des émissions radar en guerre électronique navale

par Matthieu Bauché

Thèse de doctorat en Physiques et sciences pour l'ingénieur

Sous la direction de Michel Ney.

Soutenue en 2008

à Télécom Bretagne .


  • Résumé

    Les détecteurs de radars sont, depuis longtemps, les dispositifs clés des moyens de renseignement électromagnétique (MRE). Dotés d'une goniométrie, ils peuvent effectuer de façon passive une triangulation des émetteurs (techniques dites MAOA). Cependant, ceci nécessite, soit de faire fonctionner plusieurs récepteurs simultanément, soit d'avoir une cinématique relative telle que l'émetteur apparaisse quasiment fixe par rapport au détecteur de radars qui présente un fort défilement (cas du domaine aéroporté). Dans les domaines naval ou terrestre, le détecteur de radars est quasiment fixe alors que l'émetteur peut être très mobile. Cette cinématique défavorable impose alors de rechercher une mesure de distance instantanée, c'est-à-dire au rythme des impulsions reçues. De plus, comme la mesure passive de la distance implique d'avoir une vision multistatique de l'émetteur, on propose d'utiliser au mieux l'espace disponible sur un grand navire pour installer un réseau d'antennes approprié. Le but de cette thèse est l'étude des principes de localisation passive instantanée à partir d'une unique plate-forme navale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (115 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le juryThèse confidentielle jusqu'en 2023
  • Annexes : Bibliogr. p.113-115

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : IMT Atlantique campus de Brest. Bibliothèque d'études.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 8.5 BAUC
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.