"Donné en récompense de la part du roi" (DÍW M ḤSWT NT ḪR NSW) : statuaire privée et pouvoir en Egypte ancienne

par Luc Delvaux

Thèse de doctorat en Égyptologie

Sous la direction de Claude Traunecker.

Soutenue en 2008

à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    ˜"œGiven by favour of the King" (DÍW M ḤSWT NT ḪR NSW) : private statuary and power in Ancient Egypt


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse de doctorat est d’analyser la formulation "Donné en récompense de la part du roi" (dỉw m ḥswt nt ḫr nsw), mise en évidence sur une cinquantaine de statues privées, datant du Moyen Empire à la Troisième Période Intermédiaire, ainsi que sur de nombreux autres objets de catégories très diverses. Les "statues de la récompense" porteuses de cette expression standardisée, offertes par le roi à des dignitaires méritants, sont parmi les rares œuvres égyptiennes qui nous parlent des conditions de leur création. Enrichie par l’étude des autres documents porteurs de la formule, cette analyse a permis de déterminer quels sont les critères de réalisation et les modalités d’octroi de ces statues. En outre, en mettant en évidence le rôle des ateliers royaux dans la création de ces œuvres, elle a montré que celles-ci relèvent d’une statuaire de pouvoir, qui met en scène les membres de l’élite dirigeante du pays, et leurs relations avec la royauté. Enfin, l’étude diachronique de la formule du don royal a permis de décrire l’évolution complexe de ces relations, au fil des mutations de la société égyptienne et des enjeux politiques et idéologiques qui la gouvernent.


  • Résumé

    The purpose of this doctoral thesis is to analyze the formula "Given by favour of the king" (dỉw m ḥswt nt ḫr nsw), conspicuously written on some fifty private statues, dating from the Middle Kingdom to the Third Intermediate Period, as on many other objets of very different kinds. These "statues of reward" which bear this standardized expression were offered by the king to deserving dignitaries. They are among the few Egyptian works of art whose inscriptions speak of their own creation. The study of the other documents bearing the formula has led to describe how the statues were made by the royal workshops, and given by the king. Moreover it showed that this group of statues belonged to what can be called an "art of power", portraying the main courtiers of the country, and their relationships with the pharaonic kingship. The chronological approach of the royal gift formula shed light on the evolution of this king-elite connections, and on the political and ideological changes of the pharaonic society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1102 p., 45 p. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury.
  • Annexes : Bibliogr. p. 1019-1071. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008,2
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008,3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4303
  • Bibliothèque : Collège de France (Paris). Bibliothèque d'égyptologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Mf DEL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.