Les Odes de John Keats : une grammaire poétique

par Stephane Christian Kostantzer

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Albert Hamm.

Soutenue en 2008

à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    Keats's Odes : a poetic grammar


  • Résumé

    Le projet de cette étude consiste à mettre à profit les outils de la linguistique, notamment la linguistique énonciative, pour étudier les cinq grandes odes du poète romantique anglais John Keats. Il s’agira, en combinant la théorie des opérations énonciatives, la sémantique et l’interprétation littéraire, de mieux comprendre le rôle des marqueurs grammaticaux et leur usage original dans la poétique de Keats, et de voir comment l’auteur utilise de façon signifiante les catégories grammaticales et les valeurs qui leur sont associées pour donner aux termes de l’énoncé poétique un surcroît expressif tendant vers ce que Antoine Culioli appelle le haut degré notionnel. Ce faisant, nous serons amené à mettre à jour d’autres procédés créateurs d’expressivité poétique : la polysémie, la mise en réseaux lexicale, thématique ou prosodique, la discontinuité textuelle, logique, référentielle ou pragmatique, les figures de style (métaphores, métonymies, oxymores, synesthésies), la trans-polarité et la trans-énonciativité — notre objectif constant restant de voir comment la grammaire se prête à ces procédés expressifs. Pour mener à bien cette étude, nous étudierons d’abord l’expressivité au sein du groupe nominal, en nous concentrant sur l’emploi des adjectifs et des pronoms ; puis nous analyserons la détermination verbale ; et enfin, nous proposerons une étude des prépositions, afin de voir en quoi elles aussi participent de l’expressivité poétique.


  • Résumé

    The aim of this study is to use the tools of linguistics, notably enunciative linguistics, to study the five great odes by the English romantic poet John Keats. By combining the theory of enunciative operations, semantics and literary criticism, we shall try to define the role of grammatical markers in Keats’s poetry and see how originally and significantly the author uses grammatical markers and their associated values to give his utterance a greater expressivity that points to what Antoine Culioli calls the haut degré. In doing so, we will bring to light other devices that partake in poetic expressivity: polysemy, lexical, thematic or prosodic network structuring, textual, logical, referential or pragmatic discontinuity, figures of speech (metaphor, metonymy, oxymoron, synesthesia), trans-polarity and trans-enunciativity. Our constant aim will be to focus on the way grammar lends itself to those expressive forms. We shall first analyse expressive forms in the nominal group, then in verbal determination, and finally, we shall see how prepositions are similarly turned into markers of poetic expressivity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (507 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 474-479. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.