De la ville à l'oeuvre : représentation et écriture de Rome dans la poésie française et latine de Joachim du Bellay

par Olfa Abrougui

Thèse de doctorat en Littérature française, générale et comparée

Sous la direction de Gilbert Schrenck.

Soutenue en 2008

à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    From the city to the work : representation and writing of Rome in the French and Latin poetry by Joachim du Bellay


  • Résumé

    A la fin d’avril 1553, Du Bellay part à Rome. Au cours de son séjour, qui dure un peu plus de quatre ans, le poète s’aperçoit que le rêve, le sens, la vertu et le sacré se sont retirés de Rome. Celle-ci ne coïncide plus avec l’imaginaire du visiteur humaniste : d’où son désenchantement. Les vices des membres du Saint-Siège et le relâchement des mœurs chez les Romains le poussent à regretter son voyage et à renier l’Italie. A partir de là, le projet de Du Bellay consiste à représenter Rome et à faire de son voyage une expérience du monde et de l’être. Son recueil poétique laisse entrevoir un processus de démythification, servant à détrôner Rome de ses symboles de gloire. A priori, la Ville éternelle est morte, car elle appartient à un temps révolu et irréversible. Or, le lieu romain a du génie : la rémanence du passé au sein de la Ville moderne confirme la survie de la Rome antique. Commencent alors les investigations du poète : sa quête du mythe romain se transforme en une enquête, lui permettant d’épier dans les différentes manifestations de la Ville moderne la présence du génie romain. La résurrection de la Ville antique coïncide avec l’incantation de l’écriture et trouve sa réalisation dans le livre à écrire. Mais, par delà la chute de l’idéal romain et l’ébranlement des certitudes du poète, la richesse générique et intertextuelle de son recueil poétique permet de restructurer l’image de Rome et de remédier à son rapport conflictuel avec la Ville et avec soi. Ainsi, après l’indignation, la révolte et la rupture, vient la réconciliation avec le monde. La rencontre entre le génie du lieu et le génie du poète opère en définitive la réhabilitation de la valeur de la Ville et de soi.


  • Résumé

    At the end of April 1553, Du Bellay went to Rome. During his stay, which lasted a bit more than four years, the poet took notice that the dream, the sense, the virtue, and the sacred had withdrawn from Rome. Rome lost its magic spell; it no longer coincides with the imaginary of the humanist visitor. The vices of the members of the Holy See and the loosening of morals in Romans pushed the poet to regret his voyage and disown Italy. From then, Du Bellay’s project consists of representing Rome and making his voyage witness an experience of the world and the being. His poetic collection leaves to make out a process of demythicization which serves to dispossess Rome of its symbols of glory. A priori, the eternal City is dead. It belongs to an irreversible past time. Nonetheless, the roman place is a genius. The leftovers of the past in the modern City confirm the survival of ancient Rome. Then start the poet’s investigations. His quest of the Roman myth turns into an enquiry allowing him to spy on the different manifestations of the modern City, the presence of the Roman genius. The resurrection of the ancient City coincides with the invocation of writing and finds its achievement on the notebook. Yet, in spite of the fall of the Roman ideal and the weakening of the poet’s certainties, the generic and inter-textual riches of his poetic collection permits to restructure the image of Rome and remedy his conflicting connection with the City and the self. Thus, after the indignation, the revolt, and the break-up, comes the reconciliation with the world. The encounter of the genius of the place and the genius of the poet took effect on the rehabilitation of the value of the City and that of the self.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par l'Harmattan à Paris

Du Bellay et la poésie de la Ville : Rome n'est plus Rome ...


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (400 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 362-391. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Du Bellay et la poésie de la Ville : Rome n'est plus Rome ...
  • Dans la collection : Critiques littéraires
  • Détails : 1 vol. (311 p.)
  • ISBN : 978-2-343-00605-5
  • Annexes : Bibliogr. p. [289]-301. Notes bibliogr. en bas de page. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.