Emergence d'identités judéo-noires : l'exemple des Lemba "peuple juif d'Afrique"

par Jonas Zianga

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Freddy Raphaël.

Soutenue en 2008

à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    Emergence of Black-Jewish identites : the example of the Lemba people "Jews of Africa"


  • Résumé

    L’étude des Black Jews vient bouleverser nos schémas habituels sur le problème de la judéité des peuples noirs. Ces groupes de « nouveaux Juifs » soulèvent des questions fondamentales, voire existentielles sur l’identité juive. Les deux définitions classiques de la judéité que nous rencontrons souvent dans le judaïsme sont les suivantes : une identité attestée par une ascendance juive ou bien justifiée par la conversion. En effet, pour des populations qui n’ont pas de liens de filiation avec le peuple juif, la porte d’entrée principale dans le judaïsme demeure la conversion. Cependant, nous nous rendons compte qu’il existe d’autres processus d’intégration au judaïsme. Dans le cas des Lemba, nous découvrons de nouveaux paramètres venant bouleverser ce schéma conventionnel : d’une part, l’attestation d’une ascendance juive basée sur la tradition orale mais renforcée par un discours génétique, alors que plusieurs Lemba jusqu’à une période récente n’avaient même pas conscience de leur appartenance au judaïsme ; d’autre part, une volonté de renouer avec cette identité qui se traduit par une identification au peuple du livre et la création de liens avec les communautés juives de la Diaspora. Nous avons décidé d’incorporer la question de la judéité des Lemba à une réflexion plus vaste sur les Black Jewish communities, en raison des similitudes qu’elles renferment. L’étude comparative de quelques groupes judaïsant tels que les Juifs éthiopiens et les Juifs afro-américains, nous apportera des éclaircissements. Il n’est pas question ici de savoir si ces groupes sont réellement juifs ou non. Notre intention est plutôt de mettre en évidence l’auto perception que ces peuples ont de leur judéité et comment est-elle perçue par leur entourage, notamment par le monde juif. L’objectif visé par cette étude est d’une part de porter à la connaissance du public académique un phénomène inédit dont l’apparition est récente (XIXe-XXe siècle). D’autre part, nous souhaitons « déconstruire » le discours conventionnel élaboré autour de ce sujet tellement médiatisé.


  • Résumé

    The study of Black Jews serves to modify our opinions about the problem concerning the judeity of African communities. These groups of "new Jews" raise fundamental questions about Jewish identity. The two traditional definitions of judeity used to identify Judaism are as follows: a Jewish identity is attested by birth, or is justified by conversion. Indeed, people who were not born with Jewish ancestry can attain a Jewish identity only by conversion. However, there is another process. In the case of the Lemba, for example, we see that some factors disrupt this conventional notion: their Jewish origin is based on the oral tradition and supported by genetic theories, whereas several Lemba were not even aware of their Jewish identity until recently. The Lemba wish to reunite themselves with the People of the Book and are seeking connections with other Jewish communities in the Diaspora. We decided to incorporate the question of Lemba judeity in a broader discussion of the Black Jewish communities because of their shared experience. The comparative study of African-Jewish groups such as the Ethiopian Jews and the African-American Jews will clarify our debate. It is not necessary to determine if these groups are really Jewish or not. Our intention is to highlight the self-identification of these people as Jews and how they are seen by other peoples, particularly by the Jewish world. The aim of this study is to explain a new social phenomenon that has only recently come to light (19th–20th century). Additionally, we wish to reconsider the conventional discourse surrounding this polemical issue.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (336-12 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 318-333

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.