Vertiges du conte : Novalis, ou la philosophie à la puissance du "Märchen"

par Laetitia Vidal

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Luc Nancy.

Soutenue en 2008

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Ce travail explore de l’intérieur la pensée d’un authentique « poète-philosophe ». Novalis est de fait l’un des rares auteurs à revendiquer une fusion de la poésie et de la philosophie, fort de son désir de tout harmoniser pour tout connaître vraiment. Or ce sont ses contes qui se sont imposés à nous comme lieu privilégié de « mise en œuvre » de cet élan de totalisation et de « romantisation » du monde, de cet « idéalisme magique » si souvent mal compris. En eux, le merveilleux du « à la fois » devient la règle et loin de dire seulement « l’impossible » d’une quête démesurée, ils nous ont paru relever avec un panache inespéré le défi de la « Poésie de l’infini », et la faire vivre pleinement. C’est ce que nous cherchons à montrer au gré d’une lecture linéaire attentive, seule à même de révéler cette « fabuleuse puissance de la fiction » qui nous permettra de croire avec Novalis en la capacité de l’homme libéré des faux semblants de la séparation à vivre l’harmonie du « Märchenwelt ».

  • Titre traduit

    Dizzy tales : Novalis, or philosophy boosted by the "Märchen"


  • Résumé

    This essay explores from within the thought of Novalis (Friedrich von Hardenberg), a genuine “philosopher poet”, one of the few writers to uphold the fusion of poetry and philosophy in his quest for total harmony and universal knowledge. We found his tales to be the essential conduits for his frequently misunderstood “magic idealism” as they implement his urge to “globalize” and “romanticize” the world. Far from restricting themselves to conveying how impractical and outsized such a task was, these tales, according to us, succeeded with great and unexpected panache in fully conveying a “Poetry of the Infinite”. This is our point in this dissertation which resorts to close linear textual analysis, the only methodology capable of doing justice to this “fabulous power of fiction” which conveys Novalis’s belief in Man’s capacity, when freed from so-called separation, to experience the harmony of the “Märchenwelt”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (619 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 595-614. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008,2
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008,3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.