L’association du STAN au rythme cardiaque fœtal, en cas d’anomalie, permet-elle d’améliorer la prise en charge des patientes en salle de travail ?

par Christophe Vayssière

Thèse de doctorat en Médecine. Recherche clinique. Innovation technologique. Santé publique

Sous la direction de Israël Nisand et de François Goffinet.

Soutenue en 2008

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    Le RCF est utilisé en routine dans la surveillance du travail depuis plus de 30 ans sans avoir été évalué au préalable. Une augmentation du taux de césarienne a été constatée alors que son utilité sur l’amélioration du bien-être fœtal est contestée. L’imprécision de la signification des anomalies du RCF et la grande variabilité de leur interprétation pourraient en partie expliquer ces mauvaises performances. Dans un large essai suédois l’association du STAN au RCF a permis de diminuer les taux d’extraction pour anomalie du RCF et d’encéphalopathie néonatale modérée ou sévère. Constatant une divergence des pratiques obstétricales nordiques et françaises, nous avons évalué le STAN entre 2002 et 2006. L’objectif de cette thèse était de déterminer si l’association du STAN permet d’améliorer la prise en charge en salle de travail des patientes avec anomalie du RCF. Une étude d’observation sur 433 cas a permis de montrer que le STAN avait une sensibilité de 63% pour le diagnostic de l’acidose sévère et de 38% pour celui de l’acidose modérée. Dans un essai randomisé sur 799 patientes, l’utilisation du STAN n’a pas entraîné une diminution du taux d’extraction pour anomalie du RCF, mais à permis une diminution de 56% du recours au pH au scalp. Nous avons montré, à partir de 30 tracés analysés par 7 obstétriciens, que le STAN permettait d’accroître l’homogénéité dans les décisions d’extraction grâce à la réduction des extractions non justifiées. Le STAN permet d’augmenter l’homogénéité des décisions d’extraction en salle de travail. L’incrémentation de la variabilité dans l’algorithme décisionnel du STAN est une piste pour augmenter la fiabilité du diagnostic de l’acidose.

  • Titre traduit

    Does the use of STAN combined with fetal heart rate monitoring improve labor room management in patients with abnormalities ?


  • Résumé

    Fetal heart rate (FHR) has been routinely measured by cardiotocography (CTG) to monitor labor for more than 30 years, despite the absence of any formal evaluation. The rate of cesarean delivery has increased over this time, while the usefulness of FHR in improving fetal well-being has been contested. The imprecision in the significance of FHR abnormalities and the great variability in their interpretation may explain this poor performance in part. A large Swedish trial showed that the combination of the STAN (ST segment analysis) with CTG diminished the rate of operative intervention for fetal distress, as well as the rate of moderate or severe neonatal encephalopathy. In view of the divergences between the Nordic countries and France in obstetrical practices, we assessed the STAN in France between 2002 and 2006. The objective of this dissertation was to determine whether combining STAN with CTG improves in labor room management of patients with fetal distress. An observational study of 433 cases showed that STAN had a sensitivity of 63% for a diagnosis of severe acidosis and of 38% for moderate acidosis. In a randomized trial of 799 patients, the use of STAN did not reduce the rate of operative intervention for fetal distress but did lead to a 56% reduction in use of scalp pH tests. In an analysis of 30 tracings by 7 obstetricians, we showed that STAN increased the consistency of decisions for operative intervention by reducing the number of unjustified interventions. STAN increases the consistency of decisions for operative intervention in the labour room. Breaking down the degree of FHR variability into increments in the STAN decision algorithm is one pathway for increasing the reliability of its diagnosis of acidosis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (135 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 126-135

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine et d'odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strasbourg.Méd.2008;VAYSSIERE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.