Caractérisation moléculaire de résines végétales archéologiques et actuelles : Etude de résines de Dipterocarpaceae

par Pauline Burger

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Pierre Albrecht.

Soutenue en 2008

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    Ces travaux concernent la caractérisation moléculaire de quatre séries d’échantillons organiques archéologiques supposés contenir de la résine de Dipterocarpaceae (dammar). Ces échantillons proviennent du site terrestre de Khao Sam Kaeo en Thaïlande (4ème-2ème siècles av. J. -C. ), des épaves de Belitung (9ème siècle apr. J. -C. ) en Indonésie, de Malacca (16ème siècle apr. J. -C. ) en Malaisie et du Brunei (15ème-16ème siècles apr. J. -C. ). Cette étude structurale, menée au moyen de techniques chromatographiques et de spectrométrie de masse, a été complétée par l��analyse de dammars fraîches de genres et d’espèces différents en provenance du Vietnam. L’étude moléculaire de ces échantillons, en particulier de leur composition triterpénique, nous a permis d’y établir la présence de dammar seule ou en mélange avec d’autres substances organiques (bitume, poix) et d’en déterminer la taxonomie. Des corrélations entre divers échantillons nous ont également permis d’établir de nouveaux paramètres d’identification de ces résines, utilisables même dans le cas d’échantillons altérés ou en mélange. Nous avons par ailleurs pu déterminer, notamment grâce à des expériences de simulation au laboratoire, certains des processus d’altération d’origine naturelle (oxydation, biodégradation) ou anthropique auxquels ont été soumis les échantillons archéologiques analysés.

  • Titre traduit

    Molecular characterization of archaeological and fresh plant resins : Analysis of Dipterocarpaceae resins


  • Résumé

    In the present study, the molecular composition of four series of archaeological organic samples presumed to contain Dipterocarpaceae resin (dammar) were investigated by chromatographic and mass spectrometric techniques. Samples have been collected during terrestrial excavations at Khao Sam Kaeo (Thailand, 4th-2nd centuries BC) or were collected within or close to the Belitung wreck (Indonesia, 9th century AD) and the Malacca wreck (Malaysia, 16th century AD) or in the cargo of the Brunei wreck (15th-16th centuries AD). This structural study was completed by the analysis of fresh dammar resins from different genus and species, originating from Vietnam. The molecular study of these samples, in particular of their triterpenic composition, allowed us to establish the presence of pure dammar or of dammar in association with other organic substances (bitumen, pitch) and to determine their taxonomy. Correlations between samples enabled also the establishment of new identification parameters allowing to identify dammar even in very altered samples or in mixtures. Some of the natural (oxidation, biodegradation) and anthropogenic alteration processes undergone by the archaeological samples analysed here were elucidated and further corroborated by laboratory experiments of simulation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (241 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 205-219

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2008;5848
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.