Étude de la morphine endogène dans le système nerveux de mammifères

par Arnaud Muller

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Yannick Goumon.

Soutenue en 2008

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    Un stress induit l’apparition de morphine sanguine et cérébrale, suggérant que la morphine endogène, et ses dérivés comme la M6G, représentent des médiateurs de la réponse au stress. Durant ma thèse j’ai utilisé la lignée SH-SY5Y et j’ai montré la présence de morphine et de M6G dans ces cellules. La morphine est secrétée de façon calcium-dépendante suite à une stimulation nicotinique. J’ai également quantifié la morphine endogène dans différentes zones du cerveau de souris. Dans le cervelet des études en microscopie e��lectronique ont montré une immunoréactivité dans des cellules en corbeille et leurs terminaisons qui font des synapses sur les corps cellulaires des cellules de Purkinje. Des approches de cultures cellulaires ont confirmé la néosynthèse de morphine par des neurones, et ont montré que les astrocytes sont capables de recapter de la morphine. Nous travaux montrent que la morphine endogène cérébrale possède toutes les caractéristiques d’un neurotransmetteur.

  • Titre traduit

    Endogenous morphine in the mammalian central nervous system


  • Résumé

    Using the adrenal chromaffin cell model, we have shown the presence of morphine-6-glucuronide (M6G) in secretory granules and their secretion, leading us to propose that this endogenous alkaloid represent new neuroendocrine factor. In the human neuroblastoma SH-SY5Y cells we have characterized morphine and M6G, and demonstrate the presence of the UGT2B7 enzyme responsible for the formation of M6G from morphine. Morphine is secreted in response to nicotine stimulation via a Ca2+-dependent mechanism. We also show that morphine and M6G at concentrations as low as 10−10 M evoke specific naloxone-reversible membrane currents. Microscopy and proteomic approaches were used to quantify endogenous morphine in different brain area like the hippocampus, the cortex or the cerebellum. In the cerebellum, morphine is present in basket cells and their termini, which form close contacts on Purkinje cell bodies. Our work shows that morphine has all the characteristics of a neurotransmitter.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (195 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 164-186

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2008;5768
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.