Du soupçon à la radioprotection : Les scientifiques face au risque professionnel de la radioactivité en France

par Anne Fellinger

Thèse de doctorat en Histoire des sciences

Sous la direction de Bernard Ancori et de Soraya Boudia.

Soutenue en 2008

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    Cette thèse traite des scientifiques face au risque professionnel de la radioactivité en France, sur une période longue, du début du XXè siècle à l’avènement d’une réglementation de la protection des travailleurs, en 1967. Ce travail s’inscrit d’une part, dans une histoire des pratiques scientifiques et de la production de savoir sur le danger des radiations ionisantes, et d’autre part, dans une histoire de la santé au travail. Il examine comment les scientifiques de la radioactivité, issus de disciplines distinctes, identifient le danger et y répondent, par l’élaboration de dispositifs de protection, mais aussi par la mise en place de réglementations et par l’établissement de normes. Cette thèse retrace la mise en place d’un cadre législatif au risque professionnel et montre les similitudes et les spécificités de ce cas par rapport à d’autres risques toxiques. Cette étude attache enfin une attention particulière à la dimension de genre présente dans la construction des savoirs scientifiques sur les radiations comme dans l’encadrement législatif du risque.

  • Titre traduit

    Scientists and occupational risks due to radiation in France (1901-1967)


  • Résumé

    This thesis deals with scientists facing occupational risks due to radioactivity in France, from 1901 to 1967. Scientists are indeed at the same time victims of the dangers of radiations, experts on the hazardous substances and in charge of the organisation of protection. My study explores their role in the process of risks management and regulation and confronts it to the daily scientific practices in laboratories, through the examples of several laboratories in distinct scientific disciplines: the Laboratoire Curie, at the Radium Institute of Paris during the interwar period and the Laboratory of Nuclear Chemistry, the Laboratory of Nuclear Physics and the Laboratory of Biophysics of Strasbourg, after 1945. This history is thus part of an History of Sciences and Medicine, but is also closed to central topics of an History of Environmental Hazards, especially when it comes to risks in the workplace due to toxic substances. It also takes into account gender issue in the setting of regulation and protection against radiations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (XVI-513 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 397-413. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2008;5886
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.