Évaluation des risques de biodégradation des bétons en contact avec une eau douce naturelle

par Sébastien Roux

Thèse de doctorat en Sciences de l'ingénieur

Sous la direction de Alain Cornet.

Soutenue en 2008

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    Différents ciments ont été testés en terme de bioréceptivité et de biodétérioration dans un milieu naturel. Les nuances cimentaires montrent des colonisations microbiennes différentes après un an d’immersion dans la nappe phréatique rhénane mais sont toutes colonisées par les bactéries sulfo-oxydantes (BSO). Les essais de bioréceptivité en laboratoire ont permis de montrer une colonisation microbienne des fissures et éclats plus importantes que celle du reste de la surface des échantillons. L’activité des microorganismes prélevés dans la nappe phréatique rhénane cultivés en laboratoire induit une modification leur surface : la présence des bactéries sulfato-réductrices a engendré la formation de calcite, celle des BSO provoque la formation d’hydrogénophosphate de calcium hydraté. Une méthode originale d’évaluation de la profondeur de pénétration des bactéries dans le réseau poreux a été développée et a permis de montrer leur pénétration vers le cœur du matériau.

  • Titre traduit

    Evaluation of biodegradation risks of concrete in contact with a natural fresh water


  • Résumé

    Bioreceptivity and biodeterioration of different cements have been tested in a natural media. The cements show different microbial colonisation after one year immersion in the Rhenish ground water but all the samples are colonised by the sulfooxidizing bacteria (SOB). Laboratory bioreceptivity tests show more important colonisation of the cracks and spalling as the whole sample surface. The activity of the microorganisms extracted form the ground water cultivated in laboratory leads to the modification of the sample surfaces: sulfato-reducing bacteria generate the formation of calcite, the SOB generate the formation of hydrated calcium hydrogenophosphate. An innovative method to evaluate the depth of the microorganism’s penetration inside the material porous network has been developed and allows showing the microorganisms penetration inside the material bulk.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (222 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 155-161

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2008;5682
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.