Épidémiologie des leishmanioses dans la région de Marrakech, Maroc : Effet de l’urbanisation sur la répartition spatio-temporelle des phlébotomes et caractérisation moléculaire de leurs populations

par Samia Boussaa

Thèse de doctorat en Écologie. Epidémiologie

Sous la direction de Bernard Pesson et de Ali Boumezzough.

Soutenue en 2008

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    Les phlébotomes sont les seuls vecteurs connus des leishmanioses. Au Maroc, ces infections constituent un réel problème de santé publique. Marrakech constitue une zone carrefour entre trois foyers actifs de leishmaniose du sud marocain: Ouarzazate, Azilal et Chichaoua. Nous avons étudié le risque leishmanien en milieu urbain et l'impact de la périurbanisation sur la biodiversité des phlébotomes. L’inventaire de la faune phlébotomienne dans la ville de Marrakech montre la présence de deux vecteurs prouvés de la leishmaniose cutanée: Phlebotomus (Phlebotomus) papatasi espèce dominante dans la région, vecteur de Leishmania major et P. (Paraphlebotmus) sergenti vecteur de L. Tropica. Nous avons aussi découvert la présence en milieu urbain de P. (Larroussius) longicuspis vecteur probable de L. Infantum. Deux espèces du genre Sergentomyia ont été collectées : S. (Sergentomyia) minuta et S. (S. ) fallax. L’étude de la saisonnalité de ces espèces montre deux périodes annuelles à haut risque leishmanien :octobre-novembre et mai-juin-juillet. P. Papatasi et P. Longicuspis ont une évolution biphasique et elle est monophasique pour P. Sergenti. Les corrélations de l’activité avec les facteurs climatiques du milieu notamment avec la température sont étudiées. En fonction des changements de l’environnement, P. Papatasi présente une résistance et une forte adaptation ce qui explique son abondance et son activité continue sur toute l’année. Le typage enzymatique des populations de P. Papatasi montre une nette structuration génétique entre les populations de l’Est (Syrie, Chypre) et celles de l’Ouest (Maroc, Espagne) méditerranéen. Par contre, aucune différence n’est détectée entre ses populations urbaine et rurale de Marrakech. L’étude moléculaire de P. Sergenti, deuxième vecteur rencontré à Marrakech, est effectuée par la comparaison des populations du nord et du sud marocain. Nos résultats confirment sa grande variabilité génétique intraspécifique qui peut être signe de présence d’espèces cryptiques. L’étude du complexe perniciosus, montre une large distribution de la forme atypique de P. Perniciosus dans le sud marocain. L’analyse enzymatique nous a permis d’identifier un nouveau marqueur enzymatique : l’aconitase (E. C. 4. 2. 1. 3), pour distinguer les deux espèces P. Perniciosus et P. Longicuspis. L’étude de l’ADN mitochondrial confirme la présence de l’espèce jumelle de P. Longicuspis dans le sud marocain. Nos résultats nous ont permis d’ajouter de nouveaux critères de diagnose à la clé d’identification des phlébotomes du Maroc.

  • Titre traduit

    Epidemiology of leishmanisis in Marrakesh area, Morocco : Effect of urbanization on sandfly distribution and molecular characterisation of there populations


  • Résumé

    Phlebotomine sandflies are the only vectors known of leishmaniasis. These diseases are a serious increasing public health problem in Morocco. Marrakesh city presents a high risk because of its position close to many cutaneous leishmaniasis foci: Ouarzazate, Azilal and recently focus of Chichaoua. Our entomological investigations in Marrakesh area showed presence of five sandfly species. Two of them, Phlebotomus papatasi and P. Sergenti, are the proven vectors of Leishmania major and L. Tropica, respectively. In addition, P. Longicuspis, suspected vector of L. Infantum was collected and two species of the genus Sergentomyia: S. Minuta and S. Fallax. The seasonality of the sandfly fauna in Marrakesh was examined and they were active especially during the dry season (from May to November). Two seasonal patterns were identified, mono-modal one for P. Sergenti and bi-modal one for P. Papatasi and P. Longicuspis. P. Papatasi was active throughout the year in this area. Effect of urbanization in Marrakesh city favour establishment of this species and it is the most adapted sandfly species to the environmental variations. Isoenzymatic analysis showed no difference between the populations of P. Papatasi from urban area and rural districts around Marrakesh. Genetic distances speared the populations from western Mediterranean countries (Morocco and Spain) from eastern once (Syria and Cyprus). Molecular analysis of the second vector collected in Marrakesh, P. Sergenti, showed a greater genetic diversity of its populations. Three mitochondrial DNA lineages were identified, and they could be markets for presence of cryptic species. All specimens of P. Perniciosus examined from the south of Morocco showed single-pointed aedeagi curved at their apices, indistinguishable from the atypical morph of P. Perniciosus. Enzyme loci showed fixed alleles diagnostic for P. Perniciosus sensu lato (aconitase) and P. Longicuspis s. L. (aconitase and hexokinase). The comparative sequence analysis of the Cyt b fragment showed a haplotype of atypical form of P. Perniciosus and presence of LCx, sibling species of P. Longicuspis in southern Morocco.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (217 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 200-217

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2008;5663
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.