La place de l'interculturel dans l'enseignement-apprentissage du français des affaires en Lettonie

par Jekaterina Lebedeva

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures et Sciences du langage

Sous la direction de Christine Le Bozec et de Jacques Cortès.

Soutenue en 2008

à Rouen .


  • Résumé

    To understand and to comprehend Another, to take him as he is, keeping at the same time your sense of identity, to acknowledge the inevitable cultural mix and the idea of transformation through encountering Another – these are several main objectives of teaching/learning of a foreign language and culture. My research conducted within European context states the limitation of intercultural dialogue both in Latvia (where a vast Russian national minority commonly find itself in a very difficult situation) and beyond its borders. The Latvian environment does not demonstrate its openness to the variety of cultures, and its weak tolerance towards Another is one of the causes of its stereotypically negative perception by the students of France and rest of the world. Moreover, Business French systematically excludes any intercultural approach, considered by majority of teachers inappropriate for the commercial sphere. Therefore, the aim of the present research is two-fold: to prove in theory the importance of intercultural and transcultural approaches in teaching/learning of foreign languages and cultures irrespective of the sphere, and to prove that this theory can and must be applied in practice in order to prepare the future professional to face the “cultural shock” safely. Apparently, an educational establishment should lay the basis of European society being less focussed on conventions and traditions incompatible with the balanced construction of the Union


  • Résumé

    Comprendre et connaître Autrui, l’accepter tel qu’il est, tout en gardant son identité, admettre la mixité inévitable des cultures et l’idée d’être transformé par la rencontre avec l’Autre, telles sont quelques unes des finalités majeures de l’enseignement-apprentissage d’une langue-culture étrangère. Mes recherches, inscrites dans la dimension européenne, font le constat des limites du dialogue interculturel, tant au sein de la Lettonie (où vit, en situation parfois difficile, une forte minorité d’origine russe) qu’au-delà des frontières du pays. L’environnement letton, en effet, ne se montre pas encore très ouvert à la diversité des cultures et sa faible tolérance envers Autrui est une des causes de la vision négativement stéréotypée des étudiants à l’égard de la France et du reste du monde. De plus, le Français Des Affaires (FDA) exclut trop systématiquement toute approche interculturelle jugée non pertinente dans le domaine commercial par la majorité des professeurs. L’objectif de cette étude est donc double : démontrer en théorie l’importance de l’approche interculturelle et transculturelle dans l’enseignement/apprentissage des langues et des cultures, quel que soit le domaine considéré, et prouver que cette théorie peut et doit être mise en œuvre pour préparer un futur professionnel à affronter sans dommages le « choc des cultures ». Il appartient, en effet, à l’Institution éducative de jeter les bases d’une Europe moins repliée sur des comportements et traditions grégaires incompatibles avec la construction harmonieuse de l’Union

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (338-[58] f., [pagination multiple]),
  • Annexes : Bibliogr. f. 295-335. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XA8845/1
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XA8845/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.