Les plans d'organisation textuelle en français et en japonais : de la rhétorique contrastive à la linguistique textuelle

par Yumi Takagaki

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Philippe Lane.

Soutenue en 2008

à Rouen .


  • Résumé

    Cette étude a pour but de décrire et d'expliquer des différences dans les modes d'organisation textuelle en français et en japonais. La partie I décrit des différences entre les deux langues et tente d'en trouver les originnes du point de vue de la rhétorique contrastive. Sont identifiées neuf spécificités du japonais qui contribuent à créer des différences : 1 le schéma organisationnel ki-syô-ten-ketu ; 2 la structure relâchée et le cadre ; 3 le sujet comme point de départ ; 4 le goût du symbole ; 5 l'expression de soi ; 6 l'interaction ; 7 l'expression indirecte ; 8 le caractère fragmentaire ; 9 l'évocation et les liens associatifs. L'examen de ces spécificités, avec d'autres caractéristiques, se fait sur le plan de la production (la comparaison de manuels scolaires français et japonais) et sur le plan de la représentation (une enquête auprès d'étudiants japonais et de professeurs français). La partie II est consacrée à l'examen des facteurs linguistiques et à la caractérisation des deux langues. En adoptant le cadre théorique d'Adam, nous examinons cinq aspects textuels : la continuité, la discontinuité et les trois dimensions d'une proposition-énoncé. Entre les deux langues sont observées cinq différences fondamentales. 1 La cohésion est plus forte en français qu'en japonais. 2 La référence est plus explicite en français qu'en japonais. 3 La prise en charge énonciative est moins explicite en français qu'en japonais. 4 La valeur illocutoire est moins forte en français qu'en japonais. 5 La segmentation textuelle est plus forte en français qu'en japonais. Pour vérifier ces hypothèses, les quatre phénomènes suivants sont examinés : les connecteurs, le non-dit, oui/si/non et les personnes.


  • Résumé

    The aim of this study is to describe and explain the cultural and linguistic differences between the text organizational patterns in French and Japanese. On the basis of the contrastive rhetoric, part I of this thesis describes the differences in text organization between the two languages and attemps to determine the origins of these differences. Nine Japanese specificities are identified as contributing factors : (1) the organizational pattern "ki-syô-ten-ketu", (2) released structure and framework, (3) subject as a starting point, (4) symbolic expression, (5) expression of ego, (6) interaction, (7) indirect expression, (8) fragmentary nature, and (9) evocation and associative ties. An examination of these specificities with other specificities is conducted at the production level (comparison of French and Japanese school handbooks) and at the representation level (a sample survey conducted among Japanese students and French teachers). Part II is devoted to analysing linguistic factors and characterizing the two languages. By adopting the theoretical framework of Jean-Michel Adam (2008), we examine five aspects of text : continuity, discontinuity, and the three dimensions of a "proposition-énoncé (proposition-utterance)". Five fundamental differences are observed between the French and Japanese languages. 1. Cohesion is stronger in French. 2. Reference is more explicit in French. 3. Point of view is expressed less explicitly in French. 4. Illocutionary force is weaker in French. 5. Text segmentation is stronger in French. To verify these hypotheses, four phenomena are examinated : connectors, "the unsaid", oui/si/non (and their Japanese equivalents hai/îe), and persons.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (496 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 339-368. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XA8841/1
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XA8841/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.