Plurilinguisme et glottopolitique en Palestine : discours et représentations sociales

par Sofyan Alhamid

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Foued Laroussi.

Soutenue en 2008

à Rouen .


  • Résumé

    La recherche que nous présentons ici traite de questions glottopolitiques. Plus précisément, nous posons comme question de départ la suivante : comment l'Etat israélien et l'Autorité palestinienne se comportent-ils du point de vue glottopolitique par rapport à la coexistence linguistique hébro-arabe en Palestine ? En partant de l'hypothèse selon laquelle ce contact des langues est une diglossie conflictuelle, ce travail met l'accent sur le rôle que pourrait jouer (sous l'occupation israélienne du pays) l'Autorité palestinienne dans l'aménagement de son plurilinguisme notamment en ce qui concerne cette rivalité linguistique. Puis, nous nous interessons aux représentations des Palestiniens par rapport à l'hébreu. Outre la coexistence linguitique hébro-arabe, il y a en Palestine un phénomène sociolinguistique remarquable qui envahit les parois du Pays. Autrement dit, partout en Palestine, on trouve des graffitis sur ses murs. Le peuple palestinien participe ainsi à la gestion de l'environnement linguistique palestinien, dans la mesure où il utilise le langage (comme un instrument) et les murs (comme support) pour s'exprimer. En tant qu'aspect de la glottopolitique et de l'environnement linguistique palestinien, ce phénomène graffitique est envisagé dans cette thèse d'un polint de vue sociolinguistique.


  • Résumé

    This present research deals with of glottopolitic questions. More precisely, in the very beginning we raise this following issue : What is the glottopolitical attitude of both Israeli State and the Palestinian authority with regard to the linguistic coexistence between Hebrew and Arabic in Palestine ? Assuming that this contact of the languages is a conflictual diglossia, this work stresses the role which be could played by the Palestinian Authority (being under the Israeli occupation) in the management of its plurilingualism in this context of linguistic competition. In addition to the linguistic coexistence between Hebrew and Arabic, there is in Palestine a remarkable sociolinguistic phenomenon which invades country's walls. Otherwise, everywhere in Palestine, we find graffiti on walls. Consequently, the Palestinian people are a part and parcel of the country's linguistic management for they use the language as an instrument as the walls as the support to express themselves. As an aspect of the Palestinian glottopolicy and a reality of the country's linguistic environment, this graffiti phenomenon is considered here from a sociolinguistic point of view.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (778 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 366-385

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XA8840/1
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XA8840/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.