Les sanctions au collège : l’influence du contexte scolaire et des normes de jugement des enseignants

par Agnès Grimault Leprince

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pierre Merle.

Soutenue en 2008

à l'Université européenne de Bretagne .


  • Résumé

    La thèse a pour objet de caractériser les pratiques de sanction au collège. Les matériaux empiriques de la recherche sont constitués d’enquêtes par entretiens auprès des enseignants et par questionnaire auprès des élèves. Les pratiques de sanction des enseignants sont encadrées par des normes et valeurs collectives et individuelles concurrentes dans lesquelles les règles de droit, l’équité et la visée éducative des sanctions sont parfois secondaires en raison des contraintes de gestion de l’ordre scolaire. Deux types de contrôle de la classe peuvent être distingués. Les enseignants les plus « formalistes » tentent, avec un succès inégal, d’imposer des règles rigides et recourent fréquemment à la sanction. Les plus « pragmatiques » trouvent des arrangements avec les élèves. Les sanctions, souvent liées aux exigences pédagogiques, concernent la plupart des élèves, quel que soit le type de collège. Les élèves « les plus déviants » sont peu sensibles à la répression scolaire. L’analyse multivariée met en évidence la surpénalisation de certaines catégories d’élèves : les garçons, les élèves faibles scolairement, en retard et de milieu populaire. Un contexte « difficile » accroît également le risque de sanction. Les conditions d’enseignement et les normes de jugement des enseignants, sous-tendues par une norme d'excellence et des stéréotypes de sexe et de classe sociale, influencent les pratiques. Toutefois, « toutes choses égales par ailleurs », les collégiens d'origine étrangère ne sont pas plus sanctionnés que les autres. L’analyse multivariée montre enfin que les élèves faibles scolairement et d’origine étrangère se sentent davantage humiliés en classe.

  • Titre traduit

    Punishment in middle school : influences of school context and teachers’ norms of judgement


  • Résumé

    This thesis aims at studying punishment practices in middle school. It uses empirical investigations through interviews with teachers and surveys of pupils. Conflicting collective and individual norms and values organize the way teachers punish pupils. However rules, fair treatment and educational goals sometimes take second place to behaviour control in class. We distinguish two types of control in class. On the one hand “formalist” teachers impose rigid rules with variable success and frequently punish pupils. On the other hand “pragmatic” teachers are more prone to bargaining with pupils. Whatever the school most pupils are given punishment, mostly with a pedagogical objective. School punishments have little impact on “deviant” students. Multivariate regression analysis gives evidence of overpunishment of different groups of pupils: male, pupils lagging behind, with low school performance or working-class backgrounds, attending socially disadvantaged schools. This is the result of contrasting atmospheres within the school and teachers’ norms of judgement, the latter being determined by standards of excellence and sex and social stereotypes. However, all else being equal, ethnic origin does not influence the probability of being punished. In the final multivariate analysis, we show that pupils with low school performance and foreign origins more frequently feel humiliated in class

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (390 p. )
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. p. 330-344. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2008/122

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2008/REN2/0059
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.