Un lieu de tension entre posture de lecteur et posture de correcteur : les traces des enseignants de français sur les copies des eleves

par Jean-Luc Pilorgé

Thèse de doctorat en Langue et littérature française. Didactique de la littérature

Sous la direction de Annie Rouxel.

Soutenue en 2008

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Comment l’enseignant de français aborde-t-il la lecture d’un texte d’élève de collège ? Quels sont les paramètres en jeu dans le rôle très particulier qui lui est dévolu et qui l’oblige à osciller entre deux postures, celle du lecteur et celle du correcteur ? La recherche présentée étudie la tension entre ces deux attitudes, tension qui s’inscrit au cœur de l’une des activités ordinaires du professeur de français au collège : la correction des travaux d’écriture fictionnelle réalisés par les élèves. L’analyse s’intéresse aux « traces de correction », c’est-à-dire aux annotations des professeurs mais aussi à la réécriture de textes d’élèves par ces mêmes professeurs. Les dispositifs expérimentaux mis en œuvre permettent ainsi de proposer une typologie des postures adoptées par les correcteurs et tentent de cerner quelques caractéristiques du « texte attendu » par les enseignants en réponse à une consigne d’écriture. Il s’agit finalement de mieux connaître la réalité d’une tâche professionnelle spécifique où subjectivité et normes sont à l’œuvre et restent le plus souvent implicites

  • Titre traduit

    A place of tension between the reader’s and the examiner’s behaviour : the french teacher’traces on the pupil’s texts


  • Résumé

    How does anyone teaching French take up reading a text written by a secondary school pupil? What are the questions involved in the very peculiar role that has been handed down to him and which compels him to hesitate between two attitudes: the reader’s and the examiner’s. The presented research studies the tension between these two behaviours, tension which lies in the depths of one of the secondary school French teacher’s regular activities: marking fictional essays written by pupils. The analysis is interested in the “traces of correction”, that is to say the teacher’s comments and his re-writing of the pupil’s texts. The experimental devices implemented thus enable us to suggest a typology of the examiner’s behaviours and try to understand some characteristics of the text expected by a teacher in response to a writing instruction. In the end, it is a question of getting to know better what a specific professional task consists in – a task in which subjectivity and standards are implemented but in which most of the time they remain implicit

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (383, 163 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 367-383. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.