La place dans la ville : histoire, morphologie urbaine et significations de la place dans une ville française

par Guy Sourd

Thèse de doctorat en Géographie. Aménagement de l'espace et urbanisme

Sous la direction de Rémy Allain et de Albert Lévy.

Soutenue en 2008

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Les mises en formes et en sens de huit « places ancêtres » de la place actuelle choisie, considérée comme objet de recherche, révèlent les réalités historiques, morphologiques et sémiotiques d’espaces publics de l’Ancien Régime, de la Révolution et de la IIIème République. Toutes différentes et désormais disparues, ces places traduisent une certaine évolution. Ainsi, des « places médiums » existent au siècle des Lumières et aux temps positivistes. D’âge démocratique, la place de la IIIème République, lieu significatif et symbolique, couronne cette constellation de phénomènes d’épistémès. En raison des insuffisances de leurs significations et de leurs faiblesses morphologiques, les places du XXème siècle alimentent la crise de la symbolique républicaine. L’accomplissement d’une praxis phénoménologique, morphologique et sémiotique nous révèle la place du présent. Cette place vit la crise symbolique et morphologique de l’espace public. Malgré ses réserves de puissances significative et symbolique, la place ne réalise pas sa mise à jour morphologique et sémiotique. Pourtant, sa morphologie urbaine et ses significations la destinent à refonder la centralité de la ville et de ses quartiers. C’est grâce à un art d’édifier la place, générateur de qualité morphologique et d’expression symbolique, que la « place médium » républicaine du temps présent pourrait participer à la résurgence d’un espace public de qualité, intègre, au vu de sa propre essence et de l’origine de la démocratie.

  • Titre traduit

    ˜The œcity square : history, town morphology and meanings of the square in a French city


  • Résumé

    The line and meaningful settings of eight "ancestral squares" of today's chosen square, considered as an object of research, reveal the historical, morphological and semiotic realities of public spaces of the Old Regime, the Revolution and the Third Republic. These squares which were all different and have all disappeared by now, represent a certain evolution. Thus, "médium" squares exist in the Enlightenment and in the positivist times. From a democratic age, the square of the 3rd Republic, a significant and symbolic place, crowns that constellation of "épistémès" phenomenons. Due to the inadequacy of their meanings and their morphological weaknesses, the squares of the 20th century feed the crisis of the republican symbols. The fulfilment of a phenomenological, symbolic and morphological praxis reveals to us today's square. This square embodies the symbolic and morphological crisis of the public space. Despite its reserves of significant and symbolic powers, the square does not achieve its morphological and semiotic incarnation. However it is intended to become again the centre of the town and its districts through its urban morphology and its significances. It is thanks to an art of building the square, generator of a morphological quality and a symbolic expression that today's republican "medium square" could lead to the resurgence of a public space of quality, by its very nature and by the origin of democracy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1089 p., 408 f.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. p. 637-672.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2008/50/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2008/REN2/0025
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2576
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.