Les objets en fer protohistoriques de Haute Birmanie : réalisation d’un corpus, classement typologique, approches morphologique et technologique

par Nini Khet

Thèse de doctorat en Archéologie et archéométrie

Sous la direction de Jean-Pierre Pautreau.

Soutenue en 2008

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La thèse, première étude de ce type au Myanmar, inventorie, classe et étudie 330 objets en fer de Haute Birmanie trouvés fortuitement ou au cours de fouilles archéologiques de sépultures protohistoriques, principalement dans la vallée de la Samon : 47 % sont des outils, 41 % peuvent être assimilés à des armes de chasse ou de guerre, 1,8 % à des parures alors que 9,7 % correspondent à des fragments non identifiés. Tous ces objets fonctionnels considérés comme appartenant en propre au défunt jouaient un rôle dans les rituels funéraires. La vallée, comme les régions voisines, était pourvue en minerai de fer. Les forgerons produisaient des instruments en fer de taille modeste, utilisant de petits bas fourneaux. Ce fer de la vallée de la Samon a été produit par réduction directe, comme alors dans les autres pays de l’Asie du Sud-Est et en Inde. Les microstructures relèvent qu’il était forgé. Il n’y a pas de traces, comme on en observe en Chine, de fonte blanche ou grise, que l’on obtient par réduction indirecte. Aucune trace d’importation d’acier n’a non plus été décelée. Si la cémentation était employée, elle était mal contrôlée puisque la teneur en carbone est hétérogène y compris dans les zones cémentées. Il n’existe aucun objet en fer moulé. La poignée en bronze des épées bimétalliques contemporaines était, par contre, comme en Chine et au Viêtnam, moulée. Les objets en fer de la vallée de la Samon apparaissent moins variés que ceux des premières populations urbaines de Haute-Birmanie (sites Pyu). Un travail de restauration a permis de recueillir des informations complémentaires.

  • Titre traduit

    The protohistoric iron objects from Upper Burma : realization of a corpus, typological classification, morphological and technological approaches


  • Résumé

    The thesis, the very first study of this type in Myanmar, inventory, class and study of 330 iron objects from Upper Myanmar found fortuitously or during archaeological excavation of protohistoric burial, mainly in the Samon valley: 47% are the tools, 41% can be assimilated to the weapons of hunting or war, 1,8% to the ornaments while 9,7% correspond to the fragments of non identified. All theses functional objects considered as belonging to the defunct played a role in the funeral rituals. The valley, like the neighbouring regions, has been provided for the iron mineral. The blacksmiths had been produced iron instruments in modest scale, by using the small bloomery furnaces. This iron of the Samon valley was produced by direct reduction, like in the other countries of Southeast Asia and in India. The microstructures reveal that it was forging. There are no traces, like we observed in China, of white cast iron and gray cast iron which can be obtained by indirect reduction. Any trace of importation of the steel was detected. If the cementation was employed, it was badly controlled since the carbon content is heterogeneous including in the cemented areas. There is no the moulded iron objects. The bronze handle of the bimetallic sword contemporary was, on the other hand, casting like in China and in Vietnam. The iron objects from the Samon valley appeared less variety than those the first urban population of Upper Burma (Pyu sites). A work of restoration permitted to obtain the further information

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (247, 330 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 223-236

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Beaulieu.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2008/148

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4664
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.