Modeling and rendering organic materials

par Guillaume François

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Kadi Bouatouch.

Soutenue en 2008

à Rennes 1 .

  • Titre traduit

    Modélisation et rendu de matériaux organiques


  • Résumé

    Subsurface scattering has been an intensive research area over the last decades. The goal of this field is to simulate how light interacts with the particles within the object. The computation of subsurface scattering is very complex in the general case, and can require several hours even on high performance computers. This thesis presents a solution for modeling and real-time rendering of complex organic materials. Subsurface Texture Mapping is a user-friendly modeling method for translucent materials as well as a real-time rendering technique leveraging graphics hardware. This allows users to quickly create translucent organic tissues without the need of complex acquisition system nor an extensive knowledge of the equations underlying the subsurface scattering phenomenon. Based on this material description and rendering method, we also introduce a method for mimicking human irides, which only requires iris photographs and a small involvement of the user.


  • Résumé

    La diffusion sous surfacique a été, ces dernières années, un sujet de recherche particulièrement prolifique. Le but de ce domaine de recherche est de simuler de manière plus ou moins précise les interactions entre la lumière et les particules constitutives d'un matériau. Cette thèse présente une nouvelle méthode de modélisation ainsi qu'une technique de rendu temps réel pour les matériaux organiques complexes. "Subsurface Texture Mapping" est une technique de modélisation simple et intuitive ainsi qu'une méthode de rendu temps réel permettant de créer des matériaux organiques multicouches très rapidement et ce, sans la nécessité d'utilisation d'appareils de capture complexes ou de connaissances préalables des équations qui régissent le phénomène de diffusion sous surfacique. Nous basant sur la description de matériaux organiques préalablement introduite, nous présentons également une méthode permettant d'imiter l'iris humain. Cette méthode, semi-automatique, est basée sur de simples macrophotographies et ne requiert qu'une faible implication de l'utilisateur.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (176 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 105-111

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2008/80
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.