La critique culturelle et la constitution de la sociologie allemande : Ferdinand Tönnies, Georg Simmel et Max Weber

par Aurélien Berlan

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Catherine Colliot-Thélène.

Soutenue en 2008

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Le « tournant du siècle » (1890-1914) est marqué en Allemagne par le développement de la « critique culturelle ». A côté de la « critique sociale » d’inspiration marxiste et en partie contre elle, la Kulturkritik s’inspire de Nietzsche pour mettre en doute le progrès en général et les bienfaits de la révolution industrielle en particulier. C’est dans le contexte de ce vaste débat sur les origines et les dangers du capitalisme moderne que les « pères fondateurs » de la sociologie allemande (Simmel et Weber, mais aussi Tönnies, Troeltsch et Sombart) ont voulu intervenir. Ce qui les caractérise est d’avoir cherché à dépasser l’opposition entre critique sociale et critique culturelle en fondant leur « diagnostic historique » sur une analyse des tendances structurelles qui définissent la civilisation industrielle. Comme cette problématique est reprise par la Théorie critique, on peut dire qu’elle est constitutive de la sociologie allemande.

  • Titre traduit

    Cultural Criticism and the Making of German Sociology : Ferdinand Tönnies, Georg Simmel and Max Weber


  • Résumé

    In Germany, the turn of the century (1890-1914) was marked by the developement of a « cultural criticism ». Closely related to marxist « social criticism » and partly formed against the latter, this Kulturkritik, under Nietzsche’s influence, casted doubts over the idea of progress and particularly over the merits of the industrial revolution. The « fathers » of German sociology (such as Simmel and Weber, but also Tönnies, Troeltsch and Sombart) wished to play a part in this larger debate about the origins and threats of modern capitalism. Characteristic to their approach was an attempt to go beyond the traditional opposition between social criticism and cultural criticism. They did so by rooting their « historical diagnosis » in an analysis of the structural tendencies which define industrial civilization. As the Critical Theory used this very approach, we might say it is inherent to German sociology.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par ANRT à Lille

La critique culturelle et la constitution de la sociologie allemande : Ferdinand Tönnies, Georg Simmel et Max Weber


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par la Découverte à Paris

La fabrique des derniers hommes : retour sur le présent avec Tönnies, Simmel et Weber


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (675 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. Notes bibliogr. p. 649-671. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TAP RENNES 2008/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 2 publication s .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par ANRT à Lille

Informations

  • Sous le titre : La critique culturelle et la constitution de la sociologie allemande : Ferdinand Tönnies, Georg Simmel et Max Weber
  • Détails : 1 vol. (675 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. Notes bibliogr. p. 649-671. Index

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par la Découverte à Paris

Informations

  • Sous le titre : La fabrique des derniers hommes : retour sur le présent avec Tönnies, Simmel et Weber
  • Dans la collection : Théorie critique
  • Détails : 1 vol. (342 p.)
  • ISBN : 978-2-7071-7294-5
  • Annexes : Notes bibliographiques
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

  • null La critique culturelle et la constitution de la sociologie allemande : Ferdinand Tönnies, Georg Simmel et Max Weber : cacher l(es) exemplaire(s)
  • 978-2-7071-7294-5 La fabrique des derniers hommes : retour sur le présent avec Tönnies, Simmel et Weber : cacher l(es) exemplaire(s)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.