La professionnalité des enseignants de l'école primaire : les savoirs et les pratiques

par Thierry Philippot

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Gilles Baillat.

Soutenue en 2008

à Reims .


  • Résumé

    La professionnalisation des enseignants de l'école primaire soulève, du point de vue de la formation et pour les formateurs, la question de la connaissance de la professionnalité enseignante à un moment où les évolutions des contextes professionnels soumettent le métier d'enseignant à de fortes tensions. Dans le contexte de polyvalence notre recherche vise la caractérisation et la compréhension de cette professionnalité. Elle prend comme objet d'étude les pratiques d'enseignement d'enseignants ordinaires lorsqu'ils enseignent de la géographie. Nous analysons plus particulièrement l'activité didactique des enseignants en identifiant les opportunités qu'ils offrent (ou n'offrent pas) aux élèves de construire un rapport second au monde. Pour permettre une analyse de situations de travail effectives, nourrie des apports de la didactique de la géographie et de travaux menés en sociologie de l'éducation, notre méthodologie repose sur la combinaison, d'une part, d'observations et d'enregistrements vidéoscopiques de situations de classe, et, d'autre part, d'entretiens post-séance portant sur ces situations avec les ,neuf enseignants concernés. Dans des contextes professionnels variés, nos analyses font apparaître une professionnalité enseignante complexe, en tension, située en amont des apprentissages disciplinaires. Professionnalité dans laquelle, la gestion de classe, « l'activité » des élèves, leur motivation, voire les « apprentissages transversaux » dominent la question des savoirs disciplinaires. D'où des pratiques d'enseignement plus centrées sur l'enfant que sur l'institution de l'élève, peu favorables à la construction d'un rapport second au monde.

  • Titre traduit

    The teaching profession and primary school teachers : knowledge and practices


  • Résumé

    From the point of view of teacher training and teacher trainers, better knowledge of teaching profession is a key issue at a time when contextual changes exert great pressure on the teaching profession. In the context of polyvalence this research aims at defining and understanding the profession. It focuses on the study of teaching practices of ordinary teachers when they teach geography. More specifically the focus is on the teacher's didactic activities with an aim to identify the occasions on which they offer students (or fail to offer them) the opportunity to build a secondary relationship to the world. In order to analyse real working situations the contributions of geography didactics and education sociology have been used. Our methodology is based on a combination of obsemations and video recordings of classroom situations and on the post-class interviews of the nine teachers involved. The results of analyses carried out in varied professional contexts delineate a complex teaching profession, under siege, located upstream from subject-based learning. It is a teaching profession in which classroom management, student activity, student motivation and cross-curricular learning corne before the question of subject knowledge. As a consequence teaching practices are focused on the child more than the student and do not promote the construction of a secondary relationship to the world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (576 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 488-500.

Où se trouve cette thèse ?