Trois essais sur le concept de "capacité d'absorption" : leçons du cas ArcelorMittal dans ses consortia de R&D en automobile

par Karama Dali

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Ababacar Mbengue.

Soutenue en 2008

à Reims .


  • Résumé

    La capacité d'absorption est définie comme étant l'aptitude d'une entreprise à acquérir de nouvelles connaissances, à les assimiler puis à les transformer et enfin à les exploiter à des fins commerciales. Elle conduit à une plus grande innovation de l'entreprise et détermine son avantage concurrentiel. Notre recherche aborde ce concept sous trois angles d'analyse illustrés par une étude menée au niveau des centres de R&D automobile du groupe ArcelorMittal. Dans le premier chapitre, nous mettons l'accent sur la capacité d'absorption de l'individu, un aspect peu exploité dans la littérature. Nous proposons ainsi une conceptualisation et une opérationnalisation de cette capacité. Des déterminants tels que les sources de connaissances à l'individu (niveau d'étude, expérience professionnelle,. . ) et les sources de connaissances externes (contacts avec les clients, contacts avec les collègues) ont été ainsi identifiés. Dans le deuxième chapitre, notre recherche s'est attachée B décrire le processus de construction de la capacité d'absorption d'une entreprise à partir des capacités d'absorption de ses employés. Les mécanismes d'intégration sociale (ex: contact avec des collègues) entrent en ligne de compte dans l'explication de ce processus. Enfin, dans le troisième chapitre nous décrivons le rôle que joue la capacité d'absorption dans l'appropriation des résultats de R&D. Cette dernière question est étudiée dans le cadre de la participation d'ArcelorMitta1 à plusieurs consortia de R&D dans le but d'alléger la carrosserie automobile. Nous utilisons des techniques de statistiques descriptives pour illustrer nos trois questions de recherche.

  • Titre traduit

    Three essays on the "absorptive capacity" concept : lessons from the ArcelorMittal case in its automative R&D consortia


  • Résumé

    Absorptive capacity is defined as the ability of a firm to acquire new knowledge, assimilate it, transform it and exploit it for commercial ends. It leads to a greater innovation by the firm and determines its competitive advantage. Our research consists in three analyses of the absorptive capacity. It is illustrated by the case study of ArcelorMittal's Auto research centers. We emphasize, in the first chapter, the individual level of absorptive capacity, which was overlooked in previous research. We propose a conceptualization and an operationalization of the individual absorptive capacity. Determinants such as prior knowledge (educational level, work experience) and external sources of knowledge (customers relationships, colleagues relationships) have been identified. We attempted in the second chapter to describe the process leading from the absorptive capacity of the employees to their firm's absorptive capacity. Social integration mechanisms (eg. Colleagues relationships) are taken into account in the explanation of this process. Finally, we examine in the third chapter the role of absorptive capacity in appropriating the returns of R&D. This issue is considered in the context of ArcelorMittal's participation in several R&D consortia to produce a lightweight steel auto body structure. We use descriptive statistics techniques to illustrate our three research questions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (261 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 233-237

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.