Une figure de la première globalisation de l'Amérique espagnole : Vicente Mora Chimo ou l'itinéraire original d'un cacique hispanisé de la côte nord du Pérou à la cour d'Espagne au début du XVIIIè siècle

par Sophie Mathis

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Jean-Philippe Husson.


  • Résumé

    Notre recherche parcourt l'itinéraire de Vicente Mora Chimo, fils d'un cacique de la vallée de Chicama, dans la juridiction de Trujillo au nord du Pérou, jusqu'à la cour d'Espagne où il exerce sur une dizaine d'années la charge de procureur général des Indiens du Pérou, dans la première moitié du XVIIIe siècle. Comment cette autorité traditionnelle a-t-elle négocié avec les différents acteurs coloniaux pour faire valoir ses droits et ceux de ses communautés, en ce siècle où se multiplient les rébellions ? Comment a-t-elle su réactualiser son héritage propre au sein d'une société coloniale en construction ? Pour y répondre, nous ébauchons les différents réseaux dans lesquels Vicente Mora Chimo évolue, depuis la côte nord du Pérou, Lima et Madrid. Ce faisant, c'est l’ensemble de la société coloniale que nous traversons, avec ses problématiques socio-économique, politique et culturelle. Nous nous appuyons sur l'analyse de documents d'archive – des actes notariés et judiciaires, les mémoires présentés par Vicente Mora Chimo au Conseil des Indes de 1722 à 1739, et en particulier son Manifiesto de los agravios, vejaciones y molestias que padecen los Indios del Perú (1732), texte que nous éditons dans un volume annexe ainsi que l'ensemble des écrits présentés par l'auteur.

  • Titre traduit

    ˜A œfigure of the first globalisation of Spanish America : Vicente Mora Chimo or the original itinerary of a Spanish cacique from the north coast of Peru to the Spanish Court at the beginning of the 18th century


  • Résumé

    Our research follows the itinerary of Vicente Mora Chimo, son of a cacique from the Chicama valley, in the jurisdiction of Trujillo to the north of Peru, all the way to the court of Spain where he exercised the duties of general prosecutor for approximately a decade for the Indians of Peru, in the first half of the 18th century. How did this traditional authority negotiate with the different colonial actors to assert its rights and those of its communities, in this century where rebellions are many? How did it succeed in updating its specific heritage in the midst of building a colonial society? To attempt to answer these questions, we have provided an outline of the different contexts in which Vicente Mora Chimo moves on from the north coast of Peru, Lima and Madrid. In this way, we get an overview of the entire colonial society, with its socio-economic, political and cultural problems. This work is based on the analysis of archives - notarial deeds and judicial documents, statements of case presented by Vicente Mora Chimo to the Council of India from 1722 to 1739, and in particular his Manifiesto de los agravios, vejaciones y molestias que padecen los Indios del Perú (1732), text which we have presented in the annex volume together with the collection of writings by this author.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (543 f.)
  • Annexes : [11] f. de bibliogr. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.