Les modalités spécifiques de la raison politique : critique religieuse et engagement politique chez Spinoza

par Alla Marcellin Konin

Thèse de doctorat en Philosophie politique et sociale

Sous la direction de Jean-Louis Vieillard-Baron.


  • Résumé

    Notre travail interroge la religion et la politique à la lumière de la critique du spinozisme. Il s'en dégage que : dans la forme, la raison discursive, et critique s'oppose à la foi comme révélation et certitude non-réfléchie mais leur contenu (l'Absolu) les unit. Dès lors, la raison élève le sentiment religieux (le fini accède à l'Infini par la réflexion), inversement, la foi fonde la rationalité. Cependant, nous nous demandons si cette rationalité de la foi ne nie pas sa spécificité. Envisager avec Spinoza la séparation de la philosophie et de la théologie afin de permettre la liberté de pensée et d'expression. En effet, l'analyse de la connaissance rationnelle dans son rapport avec la connaissance théologique nous conduit à sceller la distinction entre le théologien et le philosophe d'une part et de l'autre entre le théologien et le politique. Le conatus spinoziste doit pouvoir permettre de vaincre l'asservissement et les préjugés, et conduire les individus à la liberté et au salut de la société.

  • Titre traduit

    ˜The œspecific character the political reason : religious criticism and political commitment in Spinoza


  • Résumé

    The thesis examines the relationship between religion and politics from the Spinozist critical perspective. In terms of form, discursive and critical reasoning is opposed to faith which can be characterised as a non-analytical certainty taking the form of revelations. In terms of content however, reason and faith are united by their shared content a sense of the Absolute. In these circumstances reason is able to promote religious feeling, the finite becoming infinite thanks to meditative thought ;conversely, faith can provide a basis for rationality. Nonetheless, is it not possible to see this rationality of faith as a denial of that which specifically defines faith ? Spinoza's aim was to separate philosophy from theology so as to liberate thought and freedom of expression. As a matter of fact, the analysis of rational understanding and its relations with theological knowledge gives us a better grasp of what differentiates the theologian and philosopher on the one hand, and the theologian and politician on the other. Spinoza's 'conatus' should allow us to overcome subordination and prejudice, taking us toward liberation and the salvation of society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (421 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 406-417. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.