Le développement régional face aux disparités socio-économiques au Maroc

par Rachid El Ansari

Thèse de doctorat en Urbanisme, aménagement et politiques urbaines

Sous la direction de Jean Steinberg.

Soutenue le 27-11-2008

à Paris Est , dans le cadre de Economie, Gestion Et Espace , en partenariat avec Centre de recherche sur l'espace, les transports, l'environnement et les institutions locales (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jocelyne Dubois-Maury.

Le jury était composé de Jean Steinberg, Jocelyne Dubois-Maury, Jean Girardon, Aziz Iraki.


  • Résumé

    Si les travaux sur l’organisation territoriale et les découpages régionaux sont nombreux au Maroc, les études sur la mesure du degré des disparités socio-spatiales et les processus en cause dans la formation de ces disparités sont plus rares. Cette thèse serait une contribution à ces deux problématiques. Elle procède d’une part de la volonté d’expliciter et de mesurer la contribution des facteurs spatiaux et a-spatiaux à la dynamique des disparités inter-régionales au Maroc, et d’autre part, de tester l’hypothèse de convergence et de développement régional dans les régions périphériques. En tant que pays en développement, le Maroc connaît d’importantes disparités entre les seize régions qui composent son territoire. Ces disparités concernent à la fois la croissance démographique, les secteurs sociaux et la dynamique économique, et leur évolution est déterminée principalement par trois facteurs : l’urbanisation, les migrations et la localisation des activités. En effet, nos analyses montrent une concentration démographique et économique le long du littoral atlantique et des clivages entre la région centre et les régions périphériques d’une part et d’autre part entre les régions fortement urbanisées et les régions agricoles. Par ailleurs, cette recherche a fait apparaître qu’on ne pourrait freiner l’expansion de la métropole casablancaise, en étant le noyau dur de l’économie marocaine, qu’en offrant une alternative réelle pour la localisation des activités et des emplois dans les autres régions, et que celles-ci, ne pourraient le faire en comptant sur la seule aide de l’Etat. Elles devaient d’abord compter sur leurs propres forces, se mobiliser autour d’un projet. Et qu’il ne faudrait pas reproduire la tendance à la métropolisation du territoire marocain vers une poignée de métropole d’équilibre, au tour des capitales régionales comme le souhaitent certains responsables et spécialistes de l’aménagement du territoire. Mais, il fallait un développement socialement harmonieux et écologiquement durable, à chaque échelle du territoire. D’où la priorité urgente de développer le milieu rural, très longtemps marginalisé et en décalage avec la dynamique des villes. C’est un grand travail de rattrapage à faire.

  • Titre traduit

    The regional development in front of socioeconomic disparities in Morocco


  • Résumé

    If the works on the territorial organization and the regional divisions are many in Morocco, the studies on the measure of the degree of the socio-spatial disparities and the processes in cause in the formation of these disparities are rarer. This thesis would be a contribution to these two problems. She proceeds on one hand of the will to clarify and to measure the contribution of the spatial factors and has spatial in the dynamics of the inter-regional disparities in Morocco, and on the other hand, to test the hypothesis of convergence and regional development in the peripheral regions. As developing country, Morocco knows important disparities between sixteen regions which compose his territory. These disparities concern at the same moment the population growth, the social sectors and the economic dynamics, and their evolution is mainly determined by three factors : the urbanization, the migrations and the location of the activities. Indeed, our analyses show a demographic and economic concentration along the Atlantic coast and the splits enter the region centre and the peripheral regions on one hand and on the other hand between the strongly urbanized regions and the agricultural regions. Besides, this search created that we could not slow down the expansion of the Casablanca metropolis, by being the hard core of the Moroccan economy, that by offering a real alternative for the location of the activities and the jobs in the other regions, and that these, could not make him by counting on the only help of the State. They had to count at first on their own strengths, mobilize around a project. And that you would not should reproduce the tendency to the métropolisation of the Moroccan territory towards a handle of metropolis of balance, in the tour of capitals regional as wish it certain people in charge and specialists of the land settlement. But, was needed a socially harmonious and ecologically durable development, in every scale of the territory. Where from the urgent priority to develop the rural environment, very for a long time marginalized and in gap with the dynamics of cities. It is a big work of catching up to be made.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.