Éthique du dissensus : la complétude du deux au service du soin

par Christophe Pacific

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Dominique Folscheid.

Soutenue le 17-12-2008

à Paris Est , dans le cadre de Entreprise, Travail, Emploi , en partenariat avec Espaces Éthiques et Politiques - Institut Hannah Arendt (EEP) (laboratoire) .

Le jury était composé de Sadek Beloucif, Éric Fiat, Dominique Folscheid, Pierre Magnard.

Les rapporteurs étaient Sadek Beloucif, Pierre Magnard.


  • Résumé

    Le consensus a pour finalité d’éliminer le conflit. Il aimerait pouvoir sacraliser de nouvelles normes dans une société en crise de rituel. Hélas, la réalité nous montre que l’étoffe du consensus est tissée de soumission librement consentie, de nécessités et de jeux de pouvoir très liés aux plaisirs immédiats. A force d’habitude, l’exigence de consensus change le remède en poison. Le consensus sonne le glas de l’éthique. En cherchant l’unité, le consensus diabolise le conflit et cherche expressément à l’éliminer du fait de son chaos apparent. Le dissensus, lui, en mettant la parole en tension, assure le lien fécond du vivreensemble. La dualité est la clef naturelle qui rationalise la sociabilité des contraires. Le dissensus privilégie l’association des différences pour assurer la représentation de chacune d’entre elles. Ce n’est qu’à partir d’une heuristique naturelle et holiste de l’altérité que le sujet peut se développer en tant que soimême et différent. De cette façon, un « double-je » se construit, capable à la fois de dire courageusement « me voici », face à la menace potentielle de l’autre mais surtout capable de ce même courage pour palier la vulnérabilité de cet autre quand ses forces de résistance l’abandonnent. Le dissensus signe l’émancipation et le dépli du sujet visant le dépassement de soi. La réussite de cette démarche d’ipséité se confirme quand la puissance de déploiement se met au service de la vulnérabilité d’autrui en termes de sollicitude. Ce travail essaie de proposer le dissensus comme un conflit sain et nécessaire, garant d’une éthique d’ouverture, une voie d’excellence pour ceux qui sont concernés par ce que l’homme peut offrir de meilleur : un soin

  • Titre traduit

    Dissensus ethics : completness of both, help to care


  • Résumé

    Finality of consensus is to eliminate conflict. It tries to sacrilize news Norms in a rituals crisis Society. Reality shows that consensus material is woven of submission freely agreed, of necessities and power games closely linked to instantaneous pleasures. By dint of habits, consensus demand substitute Poison for Remedy; consensus sounds Ethics kneel death. Consensus demonizes conflict by seeking unity, and explicitly seeks with elimination of it, regarding its visible chaos. A contrario, Dissensus assures ethics blow of the ‘living-together’ concept by fertile speech link. Duality is the natural solution, which rationalizes opposites’ sociability. Dissensus privileges differences coexistences, rather than weakest shakeout. Subject can build himself up by his self fulfillment, and as a different man, only from a natural and holist heuristic otherness. Thereby, a ‘double-I’ build itself, able to say courageously ‘Here I am’ to other one’s potential threaten, and especially able to face other one’s vulnerability with the same courage, when his resistance forces give-up. Dissensus signs subject emancipation and opening, aiming at going beyond of oneself. Displaying process goes thought an ipseity reasoning, which emerges from otherness, free itself from the latter, to finally return to it, in solicitude terms: live with, against and for other one. This work tries to show Dissensus as a sound and required conflict which guarantees an opening Ethics, an excellence way for the ones who are concerned by the best thing a human being can offer : a Care


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.