Le métier de facteur à l'épreuve des nouvelles organisations du travail à La Poste

par Mikaël Salaün

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Frédéric de Coninck.

Soutenue le 11-06-2008

à Paris Est , dans le cadre de Entreprise, Travail, Emploi , en partenariat avec Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés (laboratoire) .

Le jury était composé de Frédéric, de Coninck, Didier Demazière, Danièle Linhart, Dominique Martin, Alexandre Mathieu-Fritz.

Les rapporteurs étaient Danièle Linhart, Dominique Martin.


  • Résumé

    Face à l'ouverture à la concurrence européenne, les dirigeants de La Poste ont, depuis le début des années 1990, profondément modifié l'établissement public. L'organisation de la distribution du courrier et, par là-même, le travail des facteurs, ont été transformés et rationalisés, dans un souci d'efficacité et de rentabilité. Par le biais d'une approche compréhensive, cette recherche s'intéresse précisément aux déplacements en chaîne provoqués par la « modernisation », depuis l'organisation jusqu'à l'appartenance au métier. L'analyse rend ainsi compte des épreuves ordinaires auxquelles sont confrontés les facteurs, soumis à de nouvelles injonctions productives insufflées par le management, dans leurs tâches quotidiennes de tri et de distribution du courrier. Ces changements d'envergure invitent à repenser le métier. Ce travail met donc en lumière les recompositions de l'emploi, de la régulation du temps de travail, des rapports sociaux et des identités professionnelles de facteurs

  • Titre traduit

    The profession of the postman faced with new forms of work organisation at la Poste


  • Résumé

    Faced by open competition in the European market, the directors of La Poste have responded by undertaking a wholesale change of the public company since the early 1990's. The way of organising the mail delivery service and therefore the work of the postmen, has been changed and rationalised to increase efficiency and productivity. While adopting a comprehensive approach, this study has a particular focus on the successive dislocations created by the "modernisation" from organisation to membership of the profession. The analysis offers a detailed account of the new management-driven rules and productivity demands the postmen are subjected to in their day-to-day work of sorting and delivering mail. These large-scale changes call for a re-examination of the profession. This study finally highlights the impact of the changes on the job, on regulation of working hours, on social relationships and on the professional identities of the postmen

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.