Apport des données radar polarimétriques pour la cartographie en milieu tropical

par Cédric Lardeux

Thèse de doctorat en Sciences de l'information géographique

Sous la direction de Jean-Paul Rudant et de Pierre-Louis Frison.

Soutenue le 09-12-2008

à Paris Est , dans le cadre de Information, Communication, Modélisation et Simulation , en partenariat avec Laboratoire Géomatériaux et Géologie de l'Ingénieur (G2I) (laboratoire) .

Le jury était composé de Pierre-Louis Frison, Grégoire Mercier, André Ozer, Éric Pottier, Jean-Paul Rudant, Céline Tison.

Les rapporteurs étaient Éric Pottier, André Ozer.


  • Résumé

    Les capteurs RSO (Radar à Synthèse d'Ouverture) fournissent des observations des surfaces terrestres de manière continue depuis 1991 avec la mise en orbite du satellite ERS-1. Les données acquises jusqu'à peu, principalement basées sur l'exploitation de l'intensité du signal acquis selon une configuration de polarisation particulière, ont été l'objet de nombreuses études, notamment sur le suivi de la déforestation. Depuis 2007, de nouveaux capteurs RSO polarimétriques (PALSAR, RADARSAT-2, TerraSAR-X...) permettent la caractérisation polarimétrique des surfaces observées. Ces données nécessitent des traitements adpatés afin d'en extraire l'information la plus pertinente pour la thématique considérée. L'objet de ces travaux a été d'évaluer leur potentiel pour la cartographie de surfaces naturelles en milieu tropical. L'apport des multiples indices polarimétriques a été évalué à partir de l'algorithme de classification SVM (Machines à Vecteurs de Support). Cet algorithme est spécialement adapté pour prendre en compte un grand nombre d'indices non forcément homogènes. Les données utilisées ont été acquises par le capteur aéroporté AIRSAR sur une île en Polynésie Française. De nombreux relevés in situ ont permis la validation des résultats obtenus. Les résultats montrent que la sensibilité de ces données à la structure géométrique des surfaces observées permet une bonne discrimination entre les différents couvert végétaux étudiés, en particulier des types de forêts. De plus, la classification obtenue à partir de la méthode SVM est particulièrement plus performante que la classification usuelle basée sur la distribution de Wishart vérifiée a priori par les données radar. Ces résultats laissent présager de l'apport significatif des données radar polarimétriques futures pour le suivi des surfaces naturelles

  • Titre traduit

    Contribution of polarimetric SAR data for land use cartography in tropical environment


  • Résumé

    The SAR (Synthetic Aperture Radar) sensor provides land use observation over the Earth since 1991 with the launching of the satellite ERS-1. The data acquired until recently, mainly based on the uses of the intensity channel with only one configuration of polarization, have been subject to numerous studies especially for the forest monitoring. Since 2007, new polarimetric SAR sensors (PALSAR, RADARSAT-2, TerraSAR-X...) allow polarimetric characterization of the studied area. Theses data require specific processing to extract the most relevant information to the considered thematic. The purpose of this work was to assess their potential for land use mapping in tropical environment. The contribution of multiple polarimetric indices was evaluated with the SVM classification algorithm (Support Vector Machine). This algorithm is specially adapted to take into account a large number of indices nos necessarily homogeneous. The data used in this study were acquired by the airborne AIRSAR sensor on an island in French Polynesia. Many ground surveys allow the results validation. The results show that the data sensitivity to the geometric structure of the observed areas allows a good discrimination between the different vegetation, particularly forest types. In addition, the classification obtained from the SVM algorythm is particularly more efficient than the usual classification based on the distribution of a priori Wishart verified by radar data. These results suggest the significant contribution of the polarimetric radardata for future monitoring of natural surfaces


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.