Peirce, le pragmatisme et les Grecs : dépendance à la réponse généralisée et réalisme

par Ophelia Deroy

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Claudine Tiercelin.

Soutenue le 24-10-2008

à Paris Est, dans le cadre de Lettres, Sciences Humaines et Sciences Sociales, en partenariat avec NON RENSEIGNE (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jérôme Dokic.

Le jury était composé de Claudine Tiercelin, Jérôme Dokic, Francis Wolff, Thomas Baldwin, Max Kistler, Frédéric Nef.

Les rapporteurs étaient Jérôme Dokic, Francis Wolff.


  • Résumé

    La thèse examine, à partir d’une relecture de Peirce et de certaines de ses interprétations des philosophes et des problèmes antiques, les arguments qui peuvent permettre à une conception pragmatiste des croyances et de la signification de parer aux accusations de conduire au relativisme. Ces arguments résident dans la façon dont ces conceptions s’articulent entre elles, et acceptent une forme de réalisme

  • Titre traduit

    Peirce, Pragmatism and the Greeks : global Response-Dependence and Realism


  • Résumé

    This thesis examines arguments taken from Peirce’s reading in Ancient philosophy, which could be used to block accusations of relativism being latent in a pragmatist conception of belief and concepts. The argument lies in the articulation of the two conceptions and their compatibility with a realist view

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.