Hétérérogénéité génétique de la polyglobulie

par Maha Al-Sheikh

Thèse de doctorat en Génétique cellulaire et moléculaire : aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Henri Wajcman.

Le président du jury était Michel Goossens.

Le jury était composé de Henri Wajcman, Michel Goossens, Nicole Casadevall, William Vainchenker, Frédéric Galacteros, Valérie Ugo.

Les rapporteurs étaient Nicole Casadevall, William Vainchenker.


  • Résumé

    La polyglobulie (PG) a un arrière plan clinique et physiopathologique varié, et dont la connaissance a beaucoup évolué depuis 5 ans. Elle a pour caractéristique nécessaire et commune une augmentation du volume globulaire total qui peut résulter de mécanismes moléculaires différents. L'érythrocytose est une forme de la PG ou` seule la lignée érythroïde semble être augmentée. Dans ce contexte, nous nous sommes intéressés à la mutation JAK2 (Val617Phe) et aux gènes EPOR, VHL, PHD2 chez des patients présentant une érythrocytose d'origine inconnue (98 familles). Nous avons trouvé 3 nouvelles mutations délétionnelles et d'autres mutations faux-sens et silencieuses sur EPOR. Les cellules FDCP-1 et 32D transfectées, qui expriment les récepteurs tronqués ont montré une hypersensibilité à l'Epo à concentration basse. Les analyses Epo-dose-réponse pour une mutation faux-sens étaient semblables à celles du type sauvage. La mutation JAK2(Val617Phe) était présente avec une faible fréquence dans la série de patients étudiés. La recherche des mutations dans le gène PHD2 nous a permis de trouver 3 nouvelles mutations frame-shift et non-sens, les seules connues à ce jour: Elles entraînent la perte d'une partie ou de l’ensemble du site catalytique de PHD2 dans l’hypothèse où elles seraient synthétisées. Ainsi, ces mutations et les deux autres mutations faux-sens décrites démontrent l'importance de PHD2 dans la régulation de la voie de HIF-a, et qu'une perturbation de cette régulation pourrait conduire à une PG. La majorité des patients reste sans défaut moléculaire identifié, et des recherches complémentaires sont nécessaires. Nous avons également étudié deux Hbs augmentant l'affinité pour l'oxygène: les Hbs Nantes et La Coruña. Enfin, nous avons cherché des mutations dans les 3 exons de DPGM chez 4 patients avec un taux de 2,3-DPG bas. Une seule mutation a été trouvée dans la région 5`, dans l'exon 1 non traduit, elle nécessite des études complémentaires.


  • Résumé

    Polycythemia has a varied clinical and physiopathological background, of which our knowledge has greatly evaluated since 5 years. It is characterised by augmentation of the red cell mass which can be resulted from different molecular mechanisms. Erythrocytosis is a form of polycythemia where only the erythrocytes are augmented. In this context, we looked for the mutation JAK2 (Val617Phe), and other mutations in the genes of EPOR, VHL, PHD2 in a series of patients with erythrocytosis of unknown origin (98 families). We found 3 new frame-shift mutations and other missense and silent mutations in the EPOR. Transfected FDCP-1 and 32D cell lines expressing a truncated EpoR showed increased sensitivity at low concentration of Epo. However, in the case of a missense EPOR mutation, the Epo-dose response assays were similar to that of the wild type. The mutation JAK2 (Val617Phe) was found at a low frequency in the studied patients. Looking for mutations in the PHD2 gene allowed us to find 3 new frame-shift and nonsense mutations, the only reported to date. The encoded PHD2, if synthesized, would lose its active site or a part of it. These mutations with the other two missense mutations reported provide the evidence of the importance of PHD2 in the regulation of HIF-a pathway, and that disturbing the oxygen-sensing pathway might be a cause of polycythemia. The molecular basis of polycythemia in the majority of patients is still to be identified, and complementary studies are necessary. We studied then two examples of Hbs with a high oxygen affinity: Hb Nantes et La Coruña. Finally, we looked for mutations in the 3 exons of DPGM in a series of 4 patients. One mutation in exon 1 in the 5`region was found, and needs further studies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.