Bases génétiques du polymorphisme de compatibilité dans l’interaction Schistosoma mansoni / Biomphalaria glabrata

par Emmanuel Bernard Roger

Thèse de doctorat en Ecologie, génétique, biologie moléculaire, biochimie. Spécialité : Parasitologie

Sous la direction de Guillaume Mitta.

Soutenue en 2008

à Perpignan , dans le cadre de École doctorale Énergie environnement (Perpignan) .


  • Résumé

    Afin d’identifier les déterminants moléculaires du polymorphisme de compatibilité dans l’interaction entre le parasite Schistosoma mansoni et l’hôte invertébré mollusque Biomphalaria glabrata, nous avons développé une approche protéomique comparative des souches de parasites compatible et incompatible vis-à-vis de la même souche de mollusque. Cette approche nous a permis d’identifier une nouvelle famille d’antigènes chez S. Mansoni. Ce sont des protéines de type mucines qui sont (i) exprimées spécifiquement dans les stades larvaires interagissant avec le mollusque, (ii) localisées dans la glande apicale et (iii) sécrétées et relarguées avec les produits d’excrétion-sécrétion. De plus, ces protéines de type mucine, présentant un haut degré de polymorphisme, ont été nommé « S. Mansoni Polymorphic Mucin », SmPoMuc. Nous avons ensuite montré que les SmPoMuc sont codées par une famille multigénique qui évolue selon le modèle de « birth and death ». Les gènes codant les SmPoMuc sont transcrits indépendamment, et pour chaque gène, différents transcrits peuvent être obtenus par épissage. De plus, nos résultats suggèrent que ce polymorphisme pourrait avoir des conséquences sur le statut de glycosylation des SmPoMuc. Nos résultats supportent l’idée que S. Mansoni a développé au cours de l’évolution des mécanismes complexes permettant de générer un haut niveau de polymorphisme des SmPoMuc. Par ailleurs, le fait que ce « chaos contrôlé » soit généré à partir d’un nombre limité de gènes est unique par rapport à ce qui a été décrit pour des variants polymorphes exprimés par d’autres parasites

  • Titre traduit

    Genetics bases of host-parasite compatibility polymorphism in the Schistosoma mansoni / Biomphalaria glabrata model


  • Résumé

    To identify key molecules involved in the compatibility polymorphism in the Schistosoma mansoni / Biomphalaria glabrata model, we developed a comparative proteomics approach for the larval stages that interact with the invertebrate host. The qualitative and quantitative comparison of the proteomes of compatible and incompatible parasite strains led to the identification of a new family of schistosome antigens that share molecular characteristics with highly glycosylated secreted mucins. In particular, they possess a domain containing a variable number of tandem repeats (VNTR). These proteins are (i) only expressed in larval stages interacting with the mollusc, (ii) located in the apical gland of miracidia and sporocysts and (iii) secreted and released in excretion-secretion products. Moreover, we show that these mucin-like proteins display a high degree of polymorphism and that extensive differences are observed between S. Mansoni strains. These different characteristics led us to name this novel molecular family “S. Mansoni Polymorphic Mucins” SmPoMuc. Next, we show that SmPoMuc are coded by a multi-gene family that evolve following the model of “birth and death”. SmPoMuc genes are transcribed in an individual-specific manner, and for each gene, multiple splice variants exist. The incidence of this polymorphism on SmPoMuc glycosylation status was demonstrated. Our data support the view that S. Mansoni has evolved a complex cascade of mechanisms – a “controlled chaos” – based on a relatively low number of genes that provides highly polymorphism to SmPoMuc

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (266 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 199-224

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2008 ROGE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.