Les altérations de la relation individuelle de travail en droit algérien comparé

par Mohammed Charfi

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de Albert Lourde.

Soutenue en 2008

à Perpignan .


  • Résumé

    Les altérations de la relation individuelle de travail présentent un caractère de permanence dans le temps conjuguée à une multiplicité de leurs causes et à leur duplication dans l'espace. A cet égard, la comparaison des systèmes algérien et français des relations de travail montre que ces caractères pourraient prétendre à l'universalité, légitimant, ainsi, de s'interroger si elles n'étaient pas une fatalité du contrat de travail. Si la perception doctrinale de cette fatalité, même non explicitement formulée, est latente, elle semble être intégrée par le droit du travail à travers l'articulation d'un véritable système de prévention juridique des altérations, axé sur la régulation du pouvoir patronal et l'encadrement de la prestation de travail dans la finalité de pacifier la relation individuelle de travail.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1428 p)
  • Annexes : Bibliographie p. 115-1137

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 2008 CHAR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.